ADEPTUS ASTARTES

Le forum français dédié aux Space Marines
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Jeu 2 Fév 2012 - 14:02

Introduction

Segmentum Solar, Confins extérieurs, 12012M42, Troisième phase d'expansion Tau.
Répondant à l'invitation d'un gouvernement rebelle, le commandeur Brigthsword posa le pied sur Nephillym IV en 161012M42 et prit possession de la planète au nom du Bien Suprême.
Le gouverneur, Sir Arthur Baxter, mit aussitôt au service de la machine de guerre xenos les moyens dont il disposait et commença à mettre sur pied des régiments d'auxiliaires guelas.
Une banale histoire, en somme.

Ce qui l'était moins, c'était la façon dont cette sédition avait été préparée et acquise. Brightsword paya très cher les services d'un allié de poids, un surhomme que les guelas appelaient « Astartes », dont il ne connaissait même pas le visage, constamment dissimulé sous la capuche d'une lourde robe de bure.
C'est lui qui prit contact avec le gouverneur Baxter, c'est lui qui par l'aura de son
autorité emporta la décision du gouvernement de se ranger du côté du Bien Suprême. Réalisant avec quelle facilité l'Empire Tau pourrait se développer grâce à son nouvel allié, Brightsword commença à établir des plans de conquête à vaste échelle à partir de Nephillym IV.

Ce qu'il ne savait pas, c'est que dans une galaxie peuplée de mouchards, même le rôle occulte d'un Astartes renégat ne passe longtemps inaperçu des oreilles et des yeux avertis d'un Chapelain-Investigateur, tout particulièrement lorsqu'il s'agit de ceux du vieux Severian...

En 311012M42, une flottille de combat du Chapitre des Dark Angels se matérialisa dans l'espace réel après un saut Warp d'une rapidité record. Menée par le Grand Maître Gabriel qui commandait le Croiseur d'attaque Winged Vengeance, elle dispersa par la soudaineté de son attaque la flotte Tau, totalement surprise, prise à l'improviste.
Les carcasses de plusieurs gros bâtiments de guerre se disloquèrent bientôt après un combat éclair, vif, rude, terrible, tandis que le reste de la flotte se mettait à l'abri dans un autre système et allait chercher du renfort.

Au sol, le renégat comprit bien vite que c'était lui qu'on était venu chercher. Il avisa Brightsword de ce qui les attendait : une attaque furieuse tombée du ciel en un coup de poing mortel, qui allait chercher à décapiter le commandement Tau en attaquant ses commandants.
Brigthsword, convaincu que son allié était bien placé pour connaître le modus operandi de ses anciens frères, mit ses troupes en état d'alerte, prêtes à repousser une attaque venue des cieux.

Elle ne vint pas. Le lendemain, après un violent bombardement orbital, plusieurs dizaines de Drop Pods furent bien largués mais ils étaient vides, ou équipés de systèmes d'armes automatisés qui décimèrent les Tau lorsqu'ils s'approchèrent, surpris de ne pas voir de géants en armure débarquer en hurlant des cantiques de haine. Ce n'était qu'une feinte, une manoeuvre destinée à masquer le déploiement au sol de la Troisième Compagnie. Le dispositif du Grand Maître se dirigea aussitôt vers le proche quartier général de son adversaire, qu'un second bombardement pris à nouveau pour
cible et transforma tout le quartier en champ de ruines. Brightsword comprit bientôt la situation, mais il était presque trop tard. Il redéploya son propre dispositif en trois corps d'armée dont les deux ailes devaient envelopper l'ennemi et frapper selon la tactique du Mont'Ka. Brillant officier, ses ordres furent appliqués à la lettre dans l'instant et ses troupes manoeuvrèrent.

Mais il avait trouvé à qui se mesurer dans la personne du jeune Gabriel. Ce dernier avait anticipé la manoeuvre et déployé un écran mobile autour de quatre escadrons de la Ravenwing, de six escouades de Terminators et encore d'autres de scouts destinés à paralyser l'enveloppement. Il avait poussé son adversaire à la faute : ce dernier n'avait plus que sa garde rapprochée pour le protéger de la furie des Dark Angels qui approchaient de toute la vitesse de leurs véhicules. L'affrontement était
imminent, il ne lui était plus possible de s'échapper. Ni lui, ni son occulte conseiller...


Scénario
Le scénario est inspiré du scénario « Frappe préventive » p.35 du livre Missions de bataille.

Objectif
L'objectif de chaque camp est de détruire autant d'unités ennemies que possibles.

Déploiement
Partager la table en deux moitiés et effectuer un jet pour déterminer dans laquelle se déploie chaque joueur.
Les Dark Angels se déploient en premier, n'importe où dans leur moitié de table, mais à plus de 9ps de la ligne médiane.
Les Tau se déploient à leur tour dans leur propre moitié mais à plus de 9ps de la ligne médiane. Tous les choix QG Tau doivent être déployés sur la table, dans un rayon de 6ps autour du point central de sa zone de déploiement.

Réserves
Les Dark Angels peuvent garder n'importe quelle unités en réserve. Les Tau peuvent faire de même, à l'exception de ses choix QG.

Premier tour
Les Dark Angels lance 1d6 : sur un 2+ il commence à jouer, sinon les Tau prennent l'initiative.

Durée de la partie
Les Tau lancent 1d6 à la fin du tour 5. Sur 1 ou 2 la partie s'achève. Si elle continue, on refait de même à la fin du tour sur un 1-3. La partie s'achève automatiquement au tour 7.

Conditions de victoire
Les Tau marquent 2pts d'annihilation pour chaque unité Dark Angel détruite quelque soit son type.
Les Dark Angels marquent 3pts d'annihilation pour chaque unité QG détruite, 1 seul pour les unités de troupes et transports et 2 pour les autres unités.
De plus, tous personnages indépendants tués par les Lames de raison* du Chapelain-Investigateur Severian rapportent 1pt de plus.
*les Lames de raison : prévue pour la torture, ces affreuses lames sont pourvues de milliers d'aiguilles libérant des toxines puissantes et des décharges électriques prévues pour faire souffrir et éventuellement neutraliser l'ennemi. Toute blessure au corps à corps qui obtient 6 provoque une mort instantannée.

Règles spéciales
Bombardement orbital : la poussière, les ruines et la fumée provoquée par le feu roulant du bombardement qui devance l'arrivée des Dark Angels bloquent les lignes de vues tant qu'il ne s'est pas dissipé. Les règles spéciales de combat nocturne s'applique pour le premier tour de cette mission.
Les règles de combat urbain s'appliquent pour cette partie. Pour les stratagèmes, le niveau de la mission est considérée comme de niveau Gamma.

-MFT-
la suite ce weekend : le rapport de la bataille d'hier

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com


Dernière édition par -MFT- le Mer 13 Juin 2012 - 8:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Jeu 2 Fév 2012 - 14:50

Bon scénario et bon fluff : vivement le rapport.

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julius
Scout


Messages : 10
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Ven 3 Fév 2012 - 7:04

Très bon début, manque plus que le reste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Dim 5 Fév 2012 - 11:06

Un épais brouillard de poussière flottait sur le centre de Nephillym Prima, la capitale du système. Le bombardement de l'escadre groupée autour du Winged Vengeance, qui précédait l'avancée de la colonne de véhicules Dark Angels, venait de cesser pour reprendre un peu plus loin. Ravagé pour la seconde fois, le centre-ville avait perdu toute sa superbe, ses bâtiments éventrés répandant leurs entrailles alentours.

-Troisième compagnie, nous arrivons sur l'objectif. Formation de combat.

Le Grand Maître Gabriel ferma le canal général, quitta la console de commande de son Razorback personnel, le Magna Veritas, et revint s'assoir auprès de ses compagnons. Leurs visages étaient cachés par leurs casques, eux-mêmes dissimulés sous leurs capuches, mais il ne fallait que peu d'imagination pour deviner les uns psalmodiant des psaumes, les autres récitant des cantiques de haine. Gabriel saisit son casque, le mit sous son bras et se releva à nouveau. Il s'accrocha aux barres du plafond placées à cet effet pour maintenir son équilibre contre les chaos de la route. Il s'approcha à nouveau de la console. Malgré son sang-froid habituel, il était un peu nerveux. Il avait gardé de mauvais souvenirs de ses affrontements avec ces Xenos bleus appelés Tau durant les années où il avait servi parmi les Initiés de la Septième escouade. Cette race à l'idéologie pernicieuse et aux armes redoutables était une menace redoutable, bien plus que la faiblesse de leurs corps rachitiques ne le laissait supposer au premier regard. Il jeta un coup d'oeil à la console. Ils seraient sur zone dans deux minutes.

Gabriel n'espérait pas capturer le Déchu dès maintenant. Certes il attaquait bien le Quartier Général de l'adversaire mais il était probable que celui-ci disposa de sorties discrètes et leur proie allait sans doute pouvoir fuir avant que les Dark Angels n'arrivent. Du reste, seuls les vétérans de la Première Escouade et ses propres compagnons étaient habilités à le capturer, aussi il ne souhaitait pas vraiment que sa Compagnie établisse le contact avec lui dès maintenant. Dans l'immédiat, désorganiser le dispositif ennemi, le priver de ses chefs ou au minimum de ses communications et de ses facilités de prévision et de gestion, c'était cela son véritable objectif. Et si Severian parvenait à capturer quelques Xenos, afin de leur extorquer des renseignements, cela n'en serait que meilleur.

-Troisième Compagnie, déployez suivant les indications portées à vos écrans. Pour le Lion, exterminez-moi cette racaille Xenos. N'ayez aucune pitié !

La colonne éclata et se dispersa pour prendre les directions qu'il leur avait donné. Gabriel passa dans le compartiment pilote, mit son casque et ouvrit la trappe supérieure. Il émergea dans une purée de pois, à travers laquelle brillaient des milliers d'étincelles, de fumerolles incandescentes ou rougeoyaient de terribles incendies. Une dernière explosion formidable, le crépitement métallique d'une cascade de débris, puis plus rien, un silence de plomb et de mort tomba comme la pierre sommitale d'un caveau sur la ville. Seules les chenilles de ses chars ne s'entendaient et encore ne faisaient-elles que souligner ce silence assourdissant. On ne voyait pas à dix mètres dans ce mur de poussière.

Gabriel sourit. C'était ce qu'il escomptait. Il redescendit, verrouilla la trappe et rejoignit ses hommes. L'Hymne de l'abjection résonnait dans tout le Magna Veritas. Ses hommes étaient prêts...


-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 7 Fév 2012 - 9:31

Rapport de bataille : Nephillym IV
Premier acte

Plus de photos sur mon blog

1-Liste

-MFT- : Un combat urbain, ce sont des bâtiments-clés, de bonnes positions de tirs plongeants et des corps à corps violents. Des lignes de vues bouchées et des axes de pénétration obstrués. Considérant cela, j'ai articulé le détachement de la Troisième compagnie autour de trois escouades tactiques (Ziléès, Bellérophon et Clostermann) et d'une escouade de vétérans (Ardiel). Pour 2500pts, cela me donnait une bonne ossature. Comme dans ce scénario toutes mes unités comptent double en terme de KP, il me faut ne pas multiplier les KP peu résistants, donc former peu d'escouades de combat. Aussi ai-je équiper deux de mes escouades embarquées dans des Rhinos de lances-flammes et lances-missiles, afin d'être le plus polyvalent possible. Elles doivent fournir un tir rapproché de manière à affaiblir les cibles destinées à mes escouades de charge, et prendre et tenir les bâtiments clés pour fusiller l'adversaire à courte distance (le point fort de la tactique) et tracer une toile d'araignée AT pour prendre de dos ou de flanc les véhicules Tau. La troisième unité reçut un canon laser et un fuseur, et embarqua dans un Razorback. Une demie escouade pourrait ainsi se positionner dans un bâtiment avec un bon champ de vision pour le canon laser. L'autre équipée d'un fuseur irait à la chasse au gros et son Razorback, doté d'un laser jumelé, me permettrait de flanquer efficacement les tanks ennemis en les débordant.

Je donnai un Land Raider (Ensis Nemesis) modèle Godwyn à mes vétérans, car un véhicule d'assaut c'est toujours bon à prendre contre des Tau et j'adore ce mastodonte depuis que je me suis remis à le jouer. Ils y seraient rejoints par Severian. Gabriel allait accompagner son escouade de commandement dans son Razorback personnel, armé de Bolters lourds jumelés. Enfin je réquisitionnai une escouade d'assaut de 9 membres (le dernier ne rentrant pas dans le budget) pour accompagner le Grand Maître car placer une charge sans véhicule découvert ou d'assaut n'est pas évident face aux Tau. La Septième escouade (Opimius) reçu donc pour mission d'entamer les corps à corps afin que Gabriel et les siens arrivent en renfort et laminent tout dans un assaut en deux temps.

Enfin, il me fallait un peu de soutien à longue portée. Dans une ville ruine, être au ras des pâquerettes n'est pas conseillé, et comme un char ne grimpe pas sur les toits (sauf quand il est antigrav) j'ai cherché à prendre de la hauteur. La Neuvième escouade (Aurelianus), avec ses Bolters lourds et ses lances-missiles, devait m'y aider. Postée sur un toit, elle s'ouvrirait de grandes lignes de vues. Vu le scénario et la nuisibilité de ce genre d'escouade à combat urbain, la laisser groupée me paraissait la meilleure solution. Disposant d'une bonne puissance de feu AP et d'un feu AT correct, elle ne manquerait sans doute pas d'attirer les tirs Tau notamment de canons à ion de Hammerhead dont le blindage frontal lui permettrait de s'exposer sans trop de risques à mes missiles (d'où l'importance des tirs croisés de missiles pour le forcer à déguerpir sans plus prendre pour cible la Devastator). L'idée de l'installer dans un bâtiment transformé en hôpital de campagne grâce à un stratagème s'imposa donc. Déjà un de grillé. Puis j'ai longtemps hésiter entre un Predator et autre chose, notamment un Techmarine. Le Predator amenait un surcroît de puissance de feu non négligeable et ce fut d'abord mon premier choix. Mais après plusieurs jours de réflexion, je revins sur ma décision. Ce sera le Techmarine, Frère Harridan.

Pourquoi un tel choix ? D'abord parce que je ne le sors pas souvent et c'était une bonne occasion. Ensuite parce que sa capacité à fortifier une ruine serait sans nul doute très intéressante dans une ville... en ruines... idéalement lorsqu'il s'agit d'un bâtiment dans lequel se tient la Devastator. Cela réduirait aussi la faculté des Tau à éliminer les sauvegardes de couvert. Et puis, grâce à la répartition des touches, le Techmarine pourrait encaisser au moins une touche à PA3 avec sa 2+ si cela devait advenir, ce qui amenait encore un bonus à la résistance de l'unité. Ce qui voulait dire qu'à moins de la saturer de tir ou de l'engager au corps à corps il serait difficile d'en venir à bout. Or, la probabilité que des Tau viennent me chercher au close était infime. Il y avait le problème Kroot. Avec un bonhomme équipé d'un lance-flammes, d'un pisto-plasma jumelé, d'un bolter, d'une arme énergétique et de deux gantelets, sans compter les dix Marines derrière, cette probabilité devenait quasi-nulle. Restait 75pts, et un choix soutien libre : le Whirlwind ferait l'affaire. Mit dans la balance avec un Speeder, la faible résistance de ce dernier dans un scénario où résistance est le maître mot fit pencher le plateau pour le Whirlwind (Fulgur Imperatoris). De plus sa capacité à expédier indifféremment des missiles lourd pour écraser les Tau et leurs armures à 4+ ou du napalm dans le cas où Hagar m'alignerait des auxiliaires humains ou ge'las qui les éliminerait sans coup férir acheva de me faire pencher en sa faveur.

Restait le dernier stratagème. J'avais déjà prévu le centre de soin, après une brève revue des différents stratagèmes je penchai pour « sapeur » qui me donnerait des avantages multiples et s'appliquaient à toute l'armée. Mais je ne devais le déclarer qu'en deuxième choix, afin de m'adapter si Hagar ne prenait pas de bâtiments fortifiés ou de pièges. Les choses seraient plus compliquées si je devais parler le premier, puisqu'à moins qu'il se prononça pour un bâtiment fortifié dès le départ, « sapeur » ne servirait plus à grand chose et je devrais m'adapter à cette situation en revoyant alors mon choix en fonction de la table, des déploiements, etc etc...

HW : Pour moi, la sélection des unités d’une armée débute par l’âme que l’on veut donner à sa force. J’aime les exo-armures, je vais donc en prendre un maximum. J’utilise comme base ma liste du Da Great 40k Contest qui possède déjà ce thème.
Pour l’occasion, j’ai pris des Crisis (trois escouades), des Broadside (deux escouades d’une), des Hazard (une escouade de 3 et une de 1), un shas’o seul et un shas’o avec 2 shas’vre.
Pour les accompagner, j’ai pris 4 escouades de Guerriers de feu (par Cool et 3 Devilfish. Un Hammerhead, et comme le scénario en parle, un peloton d’auxiliaire Gue’la tiré du codex GI.
C’est la silhouette de l’armée qui doit me satisfaire plus que ses performances, et je suis satisfait. Mais j’ai un souvenir négatif sur les mouvements des exo-armures en combat urbain. Il va falloir faire attention.

2-Tactique

-MFT- : Après analyse de la table, Hagar choisit de se déployer dans une moitié bien fournie en décors dont une paire de ruine qui contrôle un large pan de la table découvert, un ancien parc public réduit en cendres par le bombardement orbital. Ce faisant il me laisse un pied dans sa superbe Basilica Imperialis, sans doute le bâtiment le plus haut et qui se prolonge jusqu'à quelques parsecs de sa propre zone de déploiement. L'occasion est trop belle. La Neuvième escouade l'investit aussitôt, ainsi que Frère Harridan qui le fortifia dans la foulée. Je transformai le tout en un hôpital de campagne grâce au Rhino inutilisé de la Première escouade et d'un Apothicaire surnuméraire.

Appuyé sur ce véritable camp retranché, tout le reste du dispositif vint s'articuler autour. L'idée était de profiter de ce que le bâtiment ainsi protégé s'avançait aux portes de la zone de déploiement adverse pour s'avancer autant que possible au premier tour avec l'escouade Bellérophon pour cribler ensuite de projectiles le bâtiment qui commandait le carrefour et le parc, et les armes lourdes qui ne manqueraient pas de se déployer à l'intérieur. De la même façon, Zilées et son escouade devaient prendre une position offensive dans la large ruine sur mon flanc droit, couvrir l'avance d'Ensis Nemesis si la situation l'exigeait ou détruire une menace pour le Land Raider lors de sa progression vers la zone adverse. Puis s'emparer du bâtiment qui lui faisait face, située dans cette même zone, afin de parachever la création d'une vaste zone mortelle pour les véhicules lourds qui voudraient s'en prendre à Aurelianus.

Compte tenu de la configuration du terrain, je choisis d'éviter d'exposer inutilement mes chars sur le carrefour que de toutes façons mes armes AT battraient pour au contraire éviter l'enveloppement en déployant deux ailes solides. A gauche, Gabriel, Opimius et l'escouade de combat Clostermann embarquée dans son Razorback chasseur de tank devaient constituer la première aile. La seconde sur le flanc droit, comprenait Zilées, le reste de l'escouade Clostermann dont le canon laser, compte tenu du premier tour en combat de nuit, devait courir se mettre en position de tir idéale. Enfin, c'est là qu'Ensis Nemesis prit place, abritant dans ses flancs Severian et les vétérans. Ces deux pinces devaient rabattre les Tau vers le centre et l'exterminer ensuite dans cet espace confiné. Fulgur Imperatoris, bien protégé, cacher derrière le Basilica Imperialis, devait envoyer ses galettes sur une vaste zone couvrant tout le flanc gauche et le centre, où les Tau devraient finir par se replier et se tasser, me laissant alors bon espoir de les ensevelir sous mes missiles et les tirs des escouades Aurelianus, Bellérophon et Zilées qui encadraient de tout côté le carrefour.



Stratagèmes

Nous lançons le dé des stratagèmes et je fais 1. Je commence donc à poser mon hôpital de campagne. Hagar choisit... bâtiment fortifié et désigne le bâtiment qui fait face à ma pointe avancée ! Ni une ni deux je prends Sapeur comme prévu. Hagar se décide pour un stock de munitions dans le bâtiment qui termine la zone de déploiement, sur mon flanc droit.



Le scénario indique qu'il faut que je lance 1d6 et obtienne 2+ pour commencer. Je lance le dé et devinez combien il a fait ?

C'est donc Hagar qui commencera la partie. Ce qui somme toute n'est pas pour me déplaire après tout. C'est lui qui perdra une phase de tir à me chercher. J'aurais tout loisir de me rapprocher autant que possible et de l'éclairer avec mes projecteurs sans crainte pour lui balancer à la figure toutes les munitions dont je dispose (enfin pas toutes, il me restera encore quatre tours à couvrir).

HW : Je me déploie en second. Le dispositif Dark Angels laisse le centre, très découvert,  vide de troupe, alors que les deux ailes sont solides. En théorie, voilà une disposition très facile à contrer pour les Tau. Moins il y a d’unités et plus elles sont de taille réduite, et plus c’est facile. En V4, je jouais de manière à détruire chaque cible entamée avec ma puissance de feu mobile. En séparant ses forces, MFT m’encourage à les battre séparément. En termes de points, détruire une partie de l’armée me suffirait à obtenir la victoire. Je mets les 3/4 de mon armée sur le flanc droit, prêt à recevoir ce qui n’est que quelques unités : Land Raider, vétérans, escouade de combat, un rhino et une escouade tactique. De l’autre côté, 3 unités ont pour objectif de ralentir la progression ennemie.
En théorie tout semble limpide. En jouant en deuxième, j’ai de bonne chance d’avoir les Dark Angels dans la ligne de mire lorsque ce sera mon tour. Mais MFT fait 1.






Tour 1

HW : Je commence donc mes mouvements en avançant mon flanc gauche. A droite, je temporise en prenant des positions défensives. Ma phase de tir est ridicule, je ne vois rien. Faut dire que j’avais complètement oublié le sens aiguisé des exo-armures. 






-MFT- : Les Tau se sont bien massés à droite et ont manifestement l'intention de surnombrer mon flanc droit et de l'écraser. Seulement voilà, il y a Severien et la Première escouade...
Comme je le prévoyais, les tirs de Hagar se perdent dans la nuit. Je ne pensais pas qu'il en perdrait tout de même autant. Mais surtout, j'ai la satisfaction de voir que les Tau se sont rapprochés. Une escouade de Guerriers de feu a prit position derrière la façade du bâtiment abritant le stock de munitions, ce qui le rapproche de moi. Ils sont soutenus par leur Devilfish et quatre Exo-armures dont une Hazar de FW très joliment peinte. L'unique Hammerhead, est au coin du bâtiment mais il a largement exposé son flanc gauche, pensant qu'aucune arme lourde ne serait capable de l'atteindre.

Mes escouades appliquent le plan prévu et flanc gauche et droit manoeuvrent et se rapprochent à travers les bâtiments. Ensis Nemesis déverse les vétérans face aux Guerriers de feu, Severian se désolidarise afin de maximiser les chances de charger avec succès à travers le décor.

Mes sprints sont nullissimes et ruinent un peu mon plan de départ : il va me falloir un tour de plus pour mettre Zilées et Bellérophon en position mais au moins, j'ai un canon laser bien campé avec une vue imprenable d'un troisième étage en ruine. C'est déjà ça de pris.

Ensis Nemesis utilise l'esprit de la machine pour tirer le Hammerhead avec son laser jumelé gauche et le transforme en boule de feu ! Dingue !! Aurelianus fait tirer ses hommes sur les gardes impériaux dans la ruine centrale et en dégomme quelques uns. Par contre le Whirlwind rate totalement sa cible. Enfin, Gladius Virtatis, le Razorback à lasers jumelés, démolit les missiles du Devilfish sur le flanc gauche. Enfin, avec le Hammerhead tombé, et mes escouades qui sont bien placées, les choses ne commencent pas trop mal.

Et elles se poursuivent bien. Severian lance une charge avec succès et engage la Hazar, il est rejoint par Ardiel et ses hommes dans une charge multiple qui engage le Devilfish, la Hazar et les guerriers de feu. Je concentre mes attaques énergétiques pour l'exoarmure, Ardiel et son gantelet sur le véhicule, le minimum possible face aux Guerriers de feu, je garde deux hommes en réserve pour les allouer là où ce sera nécessaire. Après bien des difficultés, je finis par avoir la peau de l'Exoarmure (c'est résistant ces machins là), une grenade immobilise le Devilfish qu'Ardiel frappe ensuite pour lui casser son arme. Les derniers vétérans s'occupent des Guerriers mais, comme ils ont très bien compris qu'il ne s'agit pas de tous les tuer afin de rester engager un tour de plus bien à l'abri, trois d'entre eux survivent ! Lesquels ratent leurs attaques mais pas leur jet de moral ! L'escouade consolide, mais Ardiel reste au contact du véhicule afin de continuer à le désosser à la prochaine phase de close.

Conclusion du tour 1 :

-MFT- : Exception faite de mes escouades tactiques dont la mise en position va prendre un tour de plus, la situation ne pourrait aller mieux !

HW : J’ai été très surpris de l’arrivée si subite de des Dark Angels sur le flanc droit. Il y a des règles que je n’aime pas à 40k, celle-là en est une. Voir les chars traverser les ruines, je ne m’y attends jamais. J’y reviendrai dans un prochain article. Deuxième déconvenue, la charge multiple. Une règle qu’on ne joue pas dans mon groupe de jeu, et donc, que je ne connaissais pas. Du coup, ce n’est pas une escouade que me détruisent les vétérans, mais deux et un char. Pour corser un peu la situation, ils restent engagés avec 3 Guerriers de Feu et un véhicule endommagé. 




Tour 2

HW : Au tour deux, je ne parviens pas à éloigner assez mes exo-armures, et je ne peux pas tirer sur les vétérans qui sont engagés. Du coup, je tente de placer des escouades autour pour empêcher les vétérans  de sortir de la ruine. Deux de mes tirs parviennent néanmoins à détruire un rhino au centre et un razorback sur mon flanc droit. Mes deux seuls points de victoire. Les GI participent, de loin. 



-MFT- : Bon. Hormis un Devilfish dans le dos de mon dispositif (mais que diable vient-il faire dans cette galère ?), Gabriel qui n'est pas foutu de sauvegarder un truc à 2+ (trop compliqué pour moi les 2+ manifestement), son Razorback qui saute et le Rhino de l'escouade Bellérophon, le reste va bien. Severian a fait le ménage, et il va pouvoir continuer en démolissant une deuxième escouade de Crisis. Ardiel m'a un peu déçu en ne parvenant pas à détruire le Devilfish immobilisé, mais on ne va pas pleurer. Je mène toujours au score mais d'une courte tête compte tenu du scénario.

Il s'agit de creuser l'écart. Bellérophon se met enfin en position, mais son lance-flammes ne porte pas assez loin et il crible quelques gardes de bolts, mais rien de bien méchant. A droite, Ensis Nemesis se présente pour tirer sur les Crisis Plasma, celles qui pourraient faire du tort à Ardiel, histoire d'en détruire les drones et d'en tuer une peut être. Severian et Ardiel se mettent en position, Ziléès les suit de près et se prépare à investir le bâtiment. A gauche, Clostermann débarque, Gladius Virtatis avance pour se mettre à couvert et Gabriel et ses hommes embarquent. L'escouade Opimius se place idéalement devant une escouade de Guerriers de feu pour les engager au corps à corps et fournir un écran à Gabriel.

Le fuseur de l'escouade Clostermann ouvre le feu sur le Devilfish mais ne parvient qu'à le secouer. Bof. Le Whirlwind rate une nouvelle fois sa cible, jusque là tout va bien. Aurelianus continue de tirer sur les gardes renégats et en démolit quelques un de plus. Ensis Nemesis se débarrasse, d'une salve de lasers jumelés à bout portants, de la Broadside qui pouvaient potentiellement le mettre en péril. L'escouade de combat laser parvient également à abattre le Devilfish infiltré sur mes arrières et en fait débarquer une dizaine de Tau mal à l'aise...

Les vétérans chargent donc les exo-armures armées de fuseurs qui constituent la dernière menace pour mon Land Raider, le Devilfish (enfin ce qu'il en reste) et les deux petits drones qui tentent de le fuir. Elles sont neutralisées en quelques instants. Ardiel finit par grimper sur le tank Tau et pulvérise à grands coups de gantelet le cockpit et son occupant. Les drones sont transformés en salsifis. Par contre à gauche c'est décidément la loose : même en chargeant, je n'obtiens pas mieux qu'un « équipage secoué » sur le Devilfish et Opimius rate sa charge à un demi-pouce près ! Damned les pauvres vont déguster au prochain tour : les Guerriers de feu sont soutenus par des Crisis bien armées et l'affaire ne va pas être simple. Severian et ses vétérans sont néanmoins à présent isolés devant pas moins de onze Exo-armures armées jusqu'aux dents... ils se mettent à couvert autant que possible pour encaisser la riposte derrière une formation de combat diaboliquement efficace : un mur de bouclier tempête adossé à l'épave du Devilfish.






Tour 3

HW : Le tour 3 me permet enfin de tirer sur les vétérans, mais protégés par l’épave du rhino, ils évitent les tirs d’une partie de l’escouade Crisis verte. Ils sont décidément très très fort ces vétérans, ils résistent à tout et s’avancent encore vers nous.
Au centre, les GI tirent mais brillent par leur inefficacité. La Broadside les soutient dans la médiocrité.
Sur la droite, les tirs de l’escouade Crisis bleue et les Guerriers de Feu tirent en rafale mais ça ne suffit pas. Ils vont eux aussi ce faire charger.

-MFT- : Les vétérans ont tenu bon ! Hagar a mis tout ce qu'il avait mais mal servi par la chance, il s'est de plus heurté à mes boucliers tempêtes qui ont sauvé pas mal de monde et à des jets de sauvegarde en céramite pure. Je ne sais pas ce que j'ai aujourd'hui mais c'est manifestement mon jour ! Il ne me reste que quatre vétérans et un Severian réduit à un seul PV, mais c'est encore bien suffisant pour continuer à semer la destruction sur le flanc droit. L'escouade s'avance avec un air de vengeance sur le visage vers une autre escouade d'exo-armures Hazar. Ca va saigner. A gauche aussi, le déluge de tir a été stoppé par l'efficacité quasi incroyable de mes armures. Je n'en reviens toujours pas d'ailleurs !

Zilées s'empare du bâtiment qui lui était fixé et met un solide pied dans la zone Tau, avec la possibilité à présent de massacrer dans des fusillades les Exo-armures qui vont tenter d'échapper à la vindicte de la Première escouade. Laquelle avance en direction des Exo-armures Hazar, qui sont à la fois les plus proches et les plus adossées au bord de table. L'escouade de combat laser commence à descendre pour venger leur camarade tombé et engager les Tau dans une fusillade puis au prochain tour dans un corps à corps qu'ils ne pourront pas gagner. Bellérophon consolide sa position, avec ordre de cibler la Broadside pour libérer le passage à Gladius Virtatis. Opimius s'envole pour engager les Crisis qui tentent de retraiter. Gabriel et l'escouade Bethor sortent du Razorback, Gabriel lui aussi se sépare de l'escouade pour maximiser les chances d'atteindre les Tau. Clostermann fait mouvement avec son escouade pour soutenir l'assaut mais garde tout de même le fuseur à portée du Devilfish.

Ensis Nemesis prend pour cible les Tetra au canon laser, à bout portant... et secoue les petits tanks à blindage 10... vivement qu'une règle apparaisse pour en finir avec cette aberration... L'escouade de combat laser engage le duel de tir et fauche deux ou trois Guerriers. Fait notable le Whirlwind qui se réveille au bon moment et qui expédie son obus au napalm sur la tête de l'escouade d'arme spéciale de Tallarn qui cherchait une bonne occasion de me lancer sa charge de démolition. C'est un carnage. Bellérophon crible la Broadside sur le balcon mais un obstacle se dresse entre le missile qui lui est destiné et elle. Je lui enlève tout de même un PV à coup de Bolter.

C'est la lutte finale. Severian et Ardiel chargent les Hazar survivantes, Gabriel les Guerriers de feu à gauche. Il est rejoint par l'escouade Bethor alors qu'Opimius engage les Crisis. Mais autant j'ai réussi tout à l'air des jets d'armure incroyables, autant les jets d'attaque sont moins bons. L'escouade ne parvient pas à se débarrasser des drones, mais neutralise une Crisis et en laisse une autre avec un seul PV. Quant à Gabriel, le massacre est terrible et l'escouade balaye les malheureux Guerriers dont les derniers se replient en pagaille et sortent de la table. Enfin, à droite, Severian parvient à éliminer le chef de l'escouade de Hazar avec ses Lames de Raison, et les deux autres vétérans en tuent une de plus. Reste la dernière, qui loupe toutes ses attaques. Le gantelet d'Ardiel a vite raison d'elle et l'aplatit une bonne fois pour toute. Les vétérans consolident dans une ruine, prêt à charger enfin les commandants ennemis ou à défaut les Gardes dans le bâtiment voisin si les Crisis parvenaient à se mettre hors de danger. Mais la partie s'arrête faute de temps !




Résultat

HW : Il est temps de fuir et de se regrouper pour une revanche. Mais en morne plaine, cette fois.

-MFT- : le pauvre Hagar quitte le champ de bataille en déroute, laissant la moitié de son armée sur le terrain. La Troisième compagnie a perdu un Razorback, un Rhino, cinq vétérans et quatre Marines. Je l'emporte très largement 14-4.

-MFT- et Hagarwulfen

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 7 Fév 2012 - 15:22

Félicitations pour ce magnifique rapport de bataille.
J'en ai très rarement lu de cette qualité : il a un fluff très présent et j'adore tout particulièrement que les 2 protagonistes donnent leurs objectifs, intentions, avis (style WD en fait).

Une bataille très intéressante, en grande partie de part les choix pas si évidents des listes d'armées...

@HW : moi aussi je suis profondément choqué par le fait que les châssis traversent les pans de mur si facilement.
C'est particulièrement trompeur, même pour ceux qui y sont habitués...

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 7 Fév 2012 - 17:24

A ma décharge, c'était la première fois que nous jouions ensemble mais ce n'était pas la première fois qu'il se faisait avoir. A noté que je ne suis passé stricto-sensu à travers le mur, je l'ai contourné dans sa majeure partie pour passer en terrain libre mais en écrasant au passage un élément déjà au trois quart ruiné qui dans tous les autres cas de figure n'aurait jamais attiré l'attention. Je n'ai pas purement et simplement pulvérisé la ruine et reconstruit le mur derrière moi.

La prochaine partie sera sans doute assez palpitante également, mais je ne vous en dit pas plus Wink néanmoins ce ne sera pas avant mi-avril...

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argentinius M.A.
Marine d'Assaut
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 09/12/2011

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 7 Fév 2012 - 22:11

Un superbe rapport de bataille, avec une histoire superbe, des figurines superbes, et des photos superbes ! La bataille dure tellement longtemps qu'on a même le droit au couché du soleil sur le mondé dévasté de Nephillym IV ! Smile

Merci d'avoir pris le temps de faire tout ça, c'est génial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Jeu 9 Fév 2012 - 7:23

Merci à tous ! Hagarwulfen a effectivement une table superbe et c'est un vrai plaisir de jouer contre lui et contre sa racaille Xenos bien peinte !

Un album complet des photos est disponible sur mon blog. Ainsi qu'une page sommaire dédiée à la campagne avec récits introductifs, scénarios, rapports, photos et récits de conclusion. Dont voici le premier des trois :

-Revenez ici, lâches !

Severian hurlait sa rage aux Tau qui décampaient de toute la vitesse de leurs propulseurs. Accompagné d'Ardiel et de ses derniers hommes, il regardait impuissant les Xenos prendre la poudre d'escampette et se replier en tous sens comme une volée de moinox... la voix du Grand Maître Gabriel s'éleva claire et précise sur le canal général :

-L'ennemi se replie, Troisième compagnie. Sécurisez la position, amenez les blessés à l'Apothecarion mobile. Frère Gidéon, vous savez ce qu'il vous reste à faire. Frère Harridan, voyez ce que vous pouvez faire pour nos deux véhicules endommagés.

Severian se retourna et contempla avec satisfaction le chemin sanglant qu'il avait tracé avec l'aide de la Première escouade au coeur des lignes ennemies. Des cadavres gisaient un peu partout là où il s'était abattu comme une tornade, passant en trombe et libérant un maelström de destruction comme rarement il l'avait fait. Les Dark Angels tenaient le QG Tau. C'était là leur principal objectif et il était tout à fait rempli. Et plus largement encore. La Troisième compagnie avait frappé la tête des Tau avec une telle violence que l'ennemi avait dérouté bien plus tôt que les deux commandants Dark Angels ne l'escomptaient. Ils laissaient sur le terrain au moins la moitié de leurs effectifs et une bonne partie de leurs engins mécanisés. Il tourna la tête vers Ardiel mais bascula sur le canal général pour dire : « Trouvez-moi des prisonniers. N'en exécutez aucun, je les veux vivants ».

Puis dans le bruissement lourd de sa bure cérémonielle il s'en fut retrouver Gabriel qui venait à sa rencontre. Le Grand Maître ôta son heaume pour laisser apparaître son visage jeune au profil aquilin et aux yeux si intenses.

-Vous avez été touché Gabriel ? s'enquit Severian lorsqu'il avisa le mastic de combat qui enduisait une partie du torse de la riche et ouvragée armure de l'Officier.

-Oui mais rien de grave, voyez-vous, le tir de ces déchets Xenos a rebondi sur le souvenir que m'a laissé ce traître de Quintus... Vous fûtes splendide Frère Chapelain, un vrai Dieu de la guerre des temps primitifs de Terra !

-Allons allons, vil flatteur, sourit l'Investigateur.

Jamais son lien avec Gabriel n'avait été plus fort. Lui, se mettre à plaisanter ? Il ne l'aurait jamais imaginé douze ans plus tôt, avant que son protégé ne parvienne à la tête de sa Compagnie. Mais les liens que nouent un maître et un élève sont souvent inattendus pour ne pas dire improbables, et leur relation, jamais à sens unique. Il ne pensait cependant pas qu'ils iraient aussi loin, et surtout aussi loin de Gabriel à lui ! Azrael avait eu beau lui demander de scruter attentivement Gabriel après l'épisode Pertinax, Severian malgré toutes ses presque cinq-cents annnées de service n'était plus certain de pouvoir exercer cette mission comme le Grand Maître Suprême l'entendait. Mal à l'aise, le vieux Chapelain mit sous le boisseau ces pensées dérangeantes et décida d'y méditer une autre fois. Peut être...

-Frère-Chapelain, celui-là bouge encore !

Severian se dirigea vers Ardiel qui l'appelait. Il s'était agenouillé près d'une des grandes exo-armures qu'ils avaient massacré avant que les Tau ne s'enfuient en pagaille. Il se souvint qu'en effet il avait lui-même atteint celui-là de ses affreuses Lames de raison. Il se pencha et lui murmura :

-Patience, mon jeune ami bleu, patience. Tu n'as découvert qu'une toute petite partie de ce que le mot « douleur » veut dire. Tu en sauras bientôt bien plus, crois-moi...


-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julius
Scout


Messages : 10
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Sam 11 Fév 2012 - 18:33

Très long, mais Très sympa, d'une très bonne qualité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Sam 14 Avr 2012 - 18:43

Deuxième acte : introduction

-Escouades Zilées, Clostermann, préparez-vous à faire mouvement pour consolider notre tête de pont. Clipeus Fidei vous accompagnera. Voici les coordonnées du point que vous devrez prendre, consolider et tenir avant que le reste de la compagnie vous rejoigne.

Gabriel pressa une rune sur le tableau de commande du Dies Irae, puis vérifia que les trois véhicules acquiesçait correctement réception de ses ordres. Il ressortit pour rejoindre son escouade de commandement, qui supervisait la fouille minutieuse du centre de commandement Tau. Il parcourut un certain nombre de couloirs avant de déboucher dans un vaste espace souterrain, bétonné, baigné d'une lueur vert pâle par un large écran mural, ainsi que par un globe holographique tridimensionnel en son centre. Il se dirigea vers le petit groupe de Space Marines en robe blanche, qui entourait un Techmarine et un malheureux humain qui n'en menait pas large. C'était le lieutenant des auxiliaires humains qu'employaient ces Xenos, un traître, un vulgaire parjure. Mais même les hommes de l'espèce la plus vile peuvent s'avérer utile dans certaines conditions. Entouré par les Dark Angels, le pauvre prisonnier tentait de renseigner ses vainqueurs sur le dispositif Tau avec les maigres éléments dont il avait connaissance.

Le Grand Maître s'approcha du petit groupe, et regarda le grand panneau scintillant. Il aperçut sur ce dernier un vue unidimensionnelle du large secteur d'opération qui couvrait la capitale. De très nombreuses icônes le constellaient, dont une bonne part était en mouvement. Il reconnu les positions actuelles de sa Compagnie aux gros marqueur rouge sombre qui occupaient la capitale et marquaient la progression des Dark Angels vue par les Tau. Gabriel eut un sourire, trouvant assez ironique de se contempler lui-même par le regard de son adversaire. Il s'intéressa plus particulièrement aux symboles qui bougeaient sur la carte. Certains quittaient la capitale, sans doute les éléments qui avaient essayé de l'envelopper mais qui s'étaient cassés les dents l'écran de protection qu'il avait déployé pour couvrir la progression de ses blindés. D'autres cherchaient manifestement à se concentrer sur un point, dans la périphérie ouest de la capitale. Parmi ces derniers, certaines cherchaient manifestement à fuir ses guerriers. Sans doute les éléments qu'il n'était pas parvenu à détruire.

-Que signifie ces runes, misérable créature ? aboya-t-il au déserteur.

L'autre opina du chef, regarda les runes et dit :

-Monseigneur, il me semble que ce sont les marques des Commandeurs Brightsword pour celle-ci, et je crois Ironshield pour celle-là, fit-il en désignant deux icônes sur le tableau.

-Intéressant.

Gabriel ne dit rien de plus mais releva les coordonnées. Puis il se retourna et fit un signe de la main tout en désignant du menton le prisonnier. L'autre se jeta à ses pieds en gémissant qu'on l'épargna. Frère Marcus et Petrus posaient déjà leurs mains gantées sur les épaules du malheureux quant Gabriel attrapa l'homme par le collet et le releva d'une seule main.

-Ne crains rien, tu as bien servi le Chapitre, tu vas avoir l'honneur de devenir l'un de ses Serviteurs.

Il se retourna, ignorant les louanges de celui qui allait connaître un sort pire que la mort et fit quelque pas en direction de Severian qui se faisait installer ses outils et instruments de travail préférés à côté d'un de ces extraterrestres à la peau bleue. Tout autour de la table sur laquelle celui-ci était entravé, un grand nombre de micros et d'amplificateurs avaient étés disposés.

-Les Tau tentent de se regrouper, je vais dévier les escouades Zilées, Clostermann et Clippeus Fidei ainsi que nos réserves tactiques vers leur point de ralliement pour les briser une bonnes fois pour toute.

-Faites mon ami, faites. Quand vous briserez leurs corps, je briserais leur volonté et paralyserait leurs esprits. Quant à toi, mon petit ami bleu, ajouta-t-il en se retournant vers le Tau qui suait à grosses gouttes, tu as déjà goûté aux Lames de Raison, mais il te reste à apprendre toute la signification du mot douleur en langage d'Investigateur.

Sous son casque mortuaire, un sourire malsain et machiavélique se peignit sur ses traits burinés...


-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 1 Mai 2012 - 9:17

En attendant que viennent les mines (ce qui prendra malheureusement du temps) je vous met le lien vers le blog de HagarWulfen, qui a écrit et mis en ligne des photos des deux dernières parties :

http://hagarwulfen.blogspot.com

Je vais avoir énormément de choses à faire d'ici un long moment donc ne vous étonnez pas que tout arrive au compte-gouttes.

A bientôt !

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Dim 20 Mai 2012 - 18:46

A tous, salut !

En attendant les textes qui ne sauraient tardés, voici du moins les albums photos des deux derniers actes de Nephillym IV :

http://roclibrarium.over-blog.com/article-du-nouveau-pour-nephillym-105503017.html

A bientôt !

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Lun 21 Mai 2012 - 11:59

Rapport de bataille : deuxième acte : la retraite de Brigthsword
NB :Je vous renvoie à mon blog pour les photos de la partie :

Ayant emporté le premier choc, et largement, je proposai à Hagar de jouer un scénario mettant en scène ses Commandeurs, rescapés de la colère des Dark Angels, qui essayaient de rallier leurs troupes. Cela lui laissait une chance d'inverser la tendance et de reprendre plus ou moins pied dans le cours des évènements. A ce moment là je n'avais pas encore en tête le fait que nous achèverions la campagne la partie suivante, néanmoins l'action était dans le droit fil de la première et l'ensemble me paraissait cohérent. De plus, Hagar voulait un terrain découvert. Je l'avais prévenu que je ne serais pas assez fou pour affronter sa quinzaine de Crisis armées jusqu'aux dents avec mes seuls Rhinos et qu'il devrait s'attendre à trouver quelques Pods sur son chemin.

Compte tenu du scénario et de l'idée que je me faisais de la réflexion tactique d'un Grand Maître Dark Angel, il me semblait intéressant de concevoir une liste représentant une attaque surprise en Drop Pods destinée à réagir rapidement aux nouvelles informations et opportunités qui s'ouvraient à Gabriel. C'est pour ce genre de prise de décision et d'interventions rapides que les Space Marines ont été créés. Pour soutenir cet assaut, Gabriel devait envoyer ses troupes de réserves consolider la tête de pont et la tenir. De sorte aussi que la malheureux Hagar n'affronte pas trop de Pods, qui sont un vrai cauchemar pour les Tau. Après avoir beaucoup hésité, je décidai d'enlever le Pod Lucius que je pensais jouer. Or, aléa de la vie, avec les évènements survenus entretemps, plus moyen de retrouver cette fichue liste au moment de partir, ni de la retoucher. Je gardai donc le Lucius.

J'arrive chez Hagar, je m'aperçois que j'ai oublié tous mes Pods chez moi... nous utiliserons donc des Rhinos en guise de modules...

Hagar se déploie en massant à nouveau toutes ses forces sur un flanc, ne laissant que quelques unités sur les objectifs. Je me dis qu'ayant enregistré l'information que j'ai des Drop Pods il cherche à me poser un dilemme : attaquer ses troupes massées et le paralyser tout en neutralisant ses unités majeures, ou viser les objectifs quitte à me faire ensevelir sous sa puissance de feu ensuite ? Je choisis la seconde option, décidant de détruire tout ce qui se trouve sur les objectifs et de les verrouiller par un bouchon afin qu'il ne puisse les reprendre, en le piégeant à son propre jeu. En fait il s'avéra qu'il n'avait pas saisi que j'avais quatre pods et s'attendait plutôt à écraser les troupes qui rentreraient par mon bord de table. De plus il commet l'erreur de déployer Brightsword isolé près d'un objectif : une cible parfaite pour Abannias qui va en quelque sorte le « sniper ».

Malgré quelques pertes (notamment pour l'escouade Armael), mes escouades balayent les unités qui tenaient les objectifs en deux tours, Abannias écrase de son poing Brightsword ce qui transforme son corps en objectif supplémentaire, et survit aux tirs de deux Broadsides même s'il y perd tout capacité de mouvement. Harridan se taille un chemin jusque lui mais ne parvient pas à le réparer et sans lui ses serviteurs psychorigides restent à bailler aux corneilles...

Mes troupes bénéficient néanmoins d'une chance certaine et si j'ai du mal à détruire les tanks de l'ami Hagar, je progresse et l'encercle, le prenant une nouvelle fois au piège dans des corridors de tirs qui le laissent à découvert. Samartian et sa petite escouade éliminent son escouade de Hazard sur le flanc droit et le Razorback au tour quatre dégomme l'exo-armure bourrée de fuseurs, juste à temps pour que Clipeus Fidei accélère et embarque avec lui l'escouade laser encore opérationnelle. Il se place sur un objectif, roulant au passage sur la carcasse d'un Hammerhead traversé de part en part de ses lasers.

Mais Hagar rend coup pour coup. Si les vétérans de la Sixième compagnie encaissent trop de tirs et finissent par succomber, et Frère Burel avec eux, ils lui ont tout de même pulvérisé les Broadsides (au tir) et une escouade complète de Crisis à plasma (au close), soulageant la pression sur les effectifs de mes Tactiques qui faiblissent à vue d'oeil du côté de la route. Cependant je tiens toujours avec un unique Dark Angel l'objectif du coin de table, Abannias réduisant en confettis un gros malin de drône qui cherchait des noises au valeureux Astartes. Brigthsword et l'objectif numéro deux m'appartiennent aussi, jusqu'à ce qu'un retour de flamme de la chance ne permette à Hagar de détruire le Rhino, tuant plusieurs Marines, et dans l'échange de tirs qui s'ensuit, sans l'appui des armes lourdes de mes Servtieurs un peu trop lobotomisés, je suis logiquement perdant. Les deux derniers survivants ratent leur jet de moral et lâchent les deux objos qu'ils tenaient, ces gros malins. Heureusement bien abrités dans le Clipeus, ma dernière escouade tient l'objectif du centre, et Hagar sait qu'il ne peut le reprendre.

Aussi ses dernières exo-armures décrochent en emportant le corps d'Ironshield que j'ai fini par descendre d'un coup de canon laser du Clipeus (encore lui). En revanche Brigthsword reste entre mes mains jusqu'à ce que ces deux fameux Marines perdent pied. Un Devilfish se pose en catastrophe et emporte la dépouille sous mon nez et à ma barbe !

L'homme du match est en fait un char, Clipeus optient la compétence « ignore les dégâts secoués » et je promeut aussi vétéran le dernier membre de l'escouade Armael qui tenait tout seul l'objectif au coin de table. Mes pertes sont lourdes, mais les jets d'après-partie se révèlent favorables. Frère Burel en est quitte pour plusieurs semaines de convalescence sur les ponts-infirmeries du Winged Vengeance mais les autres escouades, rudement étrillées ne perdent qu'un membre en moyenne. En fait seule l'escouade Armael a vraiment été rudoyée : quatre morts sur dix membres, tous tombés lors du débarquement au premier tour. Enfin les deux fuyards de l'escouade Zilées vont devoir se racheter pour leur fuite honteuse.

Une victoire, jolie mais coûteuse. La déroute des Tau est totale, ce n'est plus une armée mais une collection de poches de résistances isolées et vulnérables, sans coordination. Même si Ironshield a réussi à s'échapper, la seule inconnue reste maintenant : comment les Tau vont-ils évacuer avec le minimum de casse possible...

Réponse à la partie suivante, dont nous décidons qu'elle sera la dernière car Hagar n'arrive pas à jouer ses Tau avec les règles actuelles de la V5, et je dois reconnaître que notre envie commune de jouer sur une table crédible, c'est à dire bien fournie en décors, ne l'aide pas vraiment.

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Lun 4 Juin 2012 - 17:49

Gabriel n'était pas assis avec ses cinq compagnons à l'intérieur du Magna Veritas, son Razorback de commandement, éclairés par la lumière crue des trois néons. Incapable de décrocher de l'écran de contrôle opérationnel du véhicule, il suivait instant par instant l'évolution des combats le long de la route 117 grâce aux nombreuses informations que lui relayaient le PC mobile que constituait le précieux Damoclès Dies Irae. Les icônes de ses unités engagées contre la garde rapprochée du commandeur Tau se mouvaient sur l'écran, brillaient de couleurs différentes suivant le changement de leur situation. Elles ne pouvaient prétendre à rendre toute l'intensité du combat mais pour qui savait décoder ces informations et possédait l'expérience d'un Grand Maître Dark Angel, même aussi jeune que Gabriel, elles décrivaient une situation très tendue. Certes, le principal chef de l'adversaire, le dénommé Brigthsword, qui avait échappé à la mort de justesse quelques heures auparavant, l'avait rencontré lorsque l'énorme poing du Vénérable Abannias l'avait transformé en une masse informe mêlant chaire bleue et débris de métal xenos tordus. Mais pour autant, les Xenos se défendaient et se défendaient bien. Il vit l'icône des vétérans de l'escouade Raphael passer au rouge puis vaciller et s'éteindre après avoir détruit une unité ennemie supplémentaire. Il se retourna pour faire face à ses hommes.

-Frères, déclara-t-il, votre chapelain est à terre. Vengez-le, vengez nos blessés et nos morts. Frère Gidéon, ajouta-t-il en se tournant vers son apothicaire, tes premiers soins iront au Frère Burel.

Gideon hocha la tête pour signifier son acquiescement. Les cinq Dark Angels étaient assis sur les bancs spartiates du véhicule, silencieux dans leurs loges. Gabriel connaissait tous ses proches guerriers par coeur. Il pouvait deviner Frère Bethor réciter des Hymnes d'exécration pour lui-même, psalmodiant du bout des lèvres des mots qui résonnaient sourdement dans son casque. Frère Marcus inspectait sous tous les angles son Sunfury, et le polissait avec un petit bout de tissu. Petrus faisait de même avec son épée tronçonneuse. Gidéon vérifiait le parfait fonctionnement de tous ses instruments chirurgicaux et contrôlait ses stocks de médecines et de remèdes dont la nature échappait à Gabriel. Quant à Ctésias, le champion de sa compagnie, le Grand Maître savait qu'il se concentrait entièrement sur le combat à venir, révisant tout son immense savoir martial. Satisfait, Gabriel revint aux écrans de contrôle. Ce qu'il vit le figea sur place. Stupéfait, il assistait à quelque chose d'incroyable. L'escouade Zilées battait en retraite. Il n'en revenait, croyant que ses yeux le trahissait. Des Dark Angels tournaient les talons. Ses Dark Angels. Gabriel déglutit lentement.

-Quelque chose ne va pas, monseigneur ?

La voix de Gidéon lui parvint sur le canal privé. Son vieil ami Gidéon connaissait son chef mieux que personne et devait certainement avoir remarqué le raidissement des épaules ou un poing anormalement serré qui dénotait sa colère contenue. Sa rage était telle qu'il ne parvint même pas à sourire. Une rune se mit à clignoter sur la console et lui permit d'éviter de formuler une non-réponse : un appel entrant. Il pressa la rune.

-Ici Clipeus Fidei, fit la voix dans le grésillement de la radio, l'ennemi bat en retraite, monseigneur, secteur sécurisé.

-Bien reçu Clipeus. Tenez votre position et consolidez-là, relevez les blessés. Nous arrivons sur votre position dans une demie-heure. Gabriel terminé.

-Reçu, consolider la position et tenir. Ce sera fait, monseigneur. Clipeus Fidei terminé.

Cette demie-heure parue bien longue au Grand Maître, qui parvenait mal à calmer sa colère à l'encontre de ses hommes qui s'étaient repliés. Il remâchait et remâchait encore les mots qui aillaient les couvrir d'infamie, ne parvenant jamais à les trouver assez dur. Il en était encore à réfléchir à la sanction exemplaire qu'il allait prendre à leur encontre quand le pilote du Razorback l'appela pour lui signaler que leur avant-garde était en vue.

-Rangez-nous à proximité du Clipeus, répondit-il laconiquement.

Le pilote obtempéra et plaça son véhicule côte à côte avec l'imposant Land Raider. Le Razorback malgré son poids et sa forme ramassé paraissait frêle comparé à l'énorme masse du véhicule d'assaut. Les armes de ce dernier balayaient régulièrement l'espace, contrôlant le terrain, cherchant une cible éventuelle qui ne risquait cependant guère de venir. Ses larges tuyères laissaient échapper quatre minces fumerolles d'une profonde noirceur. Gabriel émergea par la trappe arrière du Magna Veritas puis contempla quelques brefs instants le champ de bataille. Déjà Gidéon se dirigeait à grands pas vers les blessés, et s'agenouilla près de frère Burel, inconscient. Le Grand Maître quant à lui tourna la tête vers la gauche, décidant d'aller voir la trentaine de blessés une fois seulement qu'il aurait puni les lâches comme il se devait. Deux Dark Angels, aux épaulières frappées des armes de la Deuxième escouade, se tenaient au garde-à-vous, raides comme des piquets devant deux Drop pods enfoncés de biais dans le sol. Il se dirigea vers eux.

Les deux Dark Angels mirent un genou à terre en le voyant arriver, croisèrent les bras sur leurs poitrines pour le saluer du signe de l'Aquila tout en baissant la tête pour manifester leur honte et leur repentir. Gabriel les toisa, retira son casque et le coinça au creux de son coude.

-Frère Ashur et Frère Simias, avez-vous une excuse valable pour vous laver de cette honte ?

Les pénitents n'hésitèrent pas et répondirent simplement :

-Non monseigneur.

-C'est en effet la seule réponse que j'accepte de vous. Il n'y a rien, fit-il en appuyant sur ce mot, rien, qui puisse justifier le fait que vous avez failli à votre devoir envers le Chapitre et l'Empereur. Un Dark Angel ne recule pas. Il combat et meurt là où il a ordre de se tenir. Vous vous êtes déshonorés et vous avez couvert de honte la Troisième Compagnie. Vous serez battus des verges par tous vos frères lorsque cette campagne sera achevée, si d'ici là vous ne vous êtes pas rachetés à leurs yeux comme aux miens. Allez trouver le Frère Severian, il fixera la pénitence qu'il jugera bon de vous infliger à son tour.

Les deux Frères se relevèrent, la tête toujours baissée en signe de contrition, puis frappèrent de leur poing droit leur plastron avant de tourner les talons et s'éloigner vers le Rhino de la Première Escouade.

Gabriel traversa le champ de bataille pour rejoindre Frère Harridan, qui se démenait manifestement avec énergie autour du Vénérable Abannias. De sa voix profonde et rocailleuse, ce dernier lui signala l'arrivée du Grand Maître. Le Techmarine se retourna et salua lui aussi l'officier.

-Ne t'interromps pas pour moi, Frère. Tu as plus important à faire.

Harridan acquiesça, et ses servo-bras se détendirent et sifflèrent comme de monstrueux serpents pour manipuler des outils ou des plaques de blindages et des câbles.

-Frère Abannias a réchappé à deux tirs de railgun, monseigneur, machonna-t-il. Et ces hérésies technologiques sont puissantes, ajouta-t-il avec agacement. Cela fait au moins plus d'une heure que je travaille à remettre les systèmes moteurs en état de marche et que je n'y arrive pas.

-Eh bien dans ce cas, je ne doute pas que vous trouverez bientôt, lui dit Gabriel avec un sourire amical. Frère Burel étant incapacité, je compte sur vos observations, Vénérable Abannias.

-Nous avons massacré l'ennemi, Frère Gabriel (l'ancienneté du vétéran l'autorisait à appeler le Grand Maître par son nom). Mais il nous l'a bien rendu. Cependant je puis me faire gloire d'avoir mis un terme à la carrière de leur chef. Je n'ai pas pu en revanche les empêcher d'emporter sa dépouille. Je sais par ailleurs que son second a été gravement blessé par Clipeus Fidei mais lui aussi a pu être extrait du champ de bataille. Je dois rapporter la vaillance de Raphael et Burel qui ont abattus xenos sur xenos, ainsi que celle d'Armael et notamment de Frère Ekart qui a accompli son devoir avec le zèle qu'on doit attendre de tout frère du Chapitre.

La voix rocailleuse était devenue plus sourde encore lorsqu'elle insista sur ces derniers mots avec un poids lourd de sens et de reproches. Abannias laissa ensuite échapper un grognement de contentement. Ses jambes d'acier frémirent puis avec un grincement il souleva son massif pied droit et le déplaça un pas plus loin. Il fit de même avec l'autre, puis fit un second pas plus fébrile. Son torse bardé de décorations et d'éraflures pivota sur son axe pour se tourner vers Frère Harridan qui avait reculer de quelques pas pour laisser le Vénérable s'ébrouer.

-Grand merci à toi, Frère Techmarine. Je t'en suis extrêmement gré.

-Je ne suis parvenu qu'à débloquer un servo-moteur coincé et installer une dérivation d'énergie, mais je ne peux pas faire plus ni vous laisser retourner ainsi au combat, Vénérable frère. Vous devez être ramené à l'Arsenal du Winged Vengeance pour être entièrement réparé.

Abannias pivota à nouveau en direction de Gabriel. Il n'était pas difficile de deviner qu'il cherchait à obtenir l'approbation de son commandant pour au contraire retourner aussitôt au combat. Gabriel secoua négativement de la tête.

-Non, Vénérable Frère, Frère Harridan a raison. La situation est excellente et je ne peux prendre le risque de laisser votre état se détériorer à nouveau en vous renvoyant au combat. Vous êtes trop précieux pour la Troisième compagnie, Frère. Qui racontera les légendes de celle-ci aux novices qui nous accompagne sinon vous ? ajouta-t-il en souriant. Grâce à vous leur commandement est décapité une bonne fois pour toute, la victoire nous tend les bras. Nous allons percer et cela exige toute notre célérité. Rien ne se mettra en travers de la colère des Fils du Lion.

-Pour le Lion, rugit la dure voix métallique du Dreadnought.

-Frère Harridan, vous fixerez un nouveau rouleau de parchemin pour narrer l'exploit de notre Vénérable frère sur son bras gauche. Qu'il soit particulièrement bien enluminé. Ce jour est le sien. Mais avant cela, vous venez avec moi. Nous allons terminer le travail et balayer cette racaille xenos.

Le Techmarine se frappa le torse de son poing tandis qu'Abannias remerciait le Grand Maître. Gabriel salua en retour, puis les quitta pour rejoindre le Magna Veritas. Il entra, vérifia quelques relevés puis indiqua à chacun des véhicules en formation à côté de lui leur nouvel objectif : l'astroport de Shimrazd. Gabriel passa dans l'étroit poste de pilotage, ouvrit le tourelleau et se dressa fièrement hors du char. Il dégaina Absolution et pointa son épée vers le Nord-Ouest.

-Troisième compagnie ! lança-t-il. Pour la gloire du Lion, du Chapitre et de l'Empereur, et pour la gloire de la Troisième compagnie : en avant ! Vers la victoire !

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 5 Juin 2012 - 14:08

Encore une bataille transcendée par tes récits !

Bonne continuation à votre campagne et chapeau bas pour le travail de présentation/écriture.

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mar 5 Juin 2012 - 21:28

Merci Wink

En fait la campagne est finie depuis un bon mois mais je n'ai pas eu beaucoup de temps pour travailler dessus et du coup ben... ça lambine ça lambine !

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mer 13 Juin 2012 - 8:07

Les Dark Angels progressèrent durant une bonne partie de la journée sans plus avoir à combattre. Tout autour d'eux la campagne était vide d'ennemis. Cela ne ressemblait pas aux Tau. D'habitude, la rase-campagne était leur terrain d'élection. Ne pas être pris pour cible par des armes invisibles et attaqué par des éléments rapides était à première vue surprenant. À première vue seulement. Les Dark Angels avaient anéanti parmi les meilleurs éléments des forces Tau, que le Grand Maître estimait du reste se monter à 2500 soldats extraterrestres. Ces derniers tiraient leurs forces des régiments alliés d'humains traîtres à leur race et à leurs devoirs, qui devaient bien multiplier par six le nombre de soldats à disposition. Néanmoins, l'intervention rapide et brutale de la Troisième compagnie avait pris par surprise les forces ennemies et Gabriel savait qu'il fallait beaucoup de temps pour mettre en route les rouages de la machine de guerre impériale, même aux mains des Tau. Du reste, le centre de commandement principal de l'ennemi était entre ses mains tandis que le gouverneur Baxter et tous les hérétiques de son conseil croupissaient à l'heure actuelle dans les cellules du Winged Vengeance, ce qui ne contribuait pas peu à paralyser lesdits rouages.

L'armée Tau constituait un problème de loin plus épineux. Mieux entraînée, mieux armée et bien plus réactive elle aurait pu constituer un danger beaucoup plus sérieux pour la réussite de l'offensive éclair des Dark Angels. Mais Gabriel l'avait frappé durement à la tête par deux fois, et en la décapitant il l'avait aussi frappée au cœur. C'était la principale raison de l'actuelle promenade de santé à travers champ qu'effectuait en ce moment même sa Compagnie, une sorte d'agréable sortie bucolique, en somme. Si le tableau n'avait pas été assombri par la fuite peu glorieuse de deux de ses Frères plus tôt dans la journée, il n'eut pu être meilleur. Touchés au cœur, oui. Par les rapports qui émanaient de sa flottille en orbite et que lui relayait Dies Irae, la flotte Tau s'était regroupée et combattait sans se soucier des pertes pour garder ouvert un corridor de retraite étroit, qu'empruntaient des cargos de civils arrachés à leurs nouvelles terres. Mais cette évacuation d'urgence prendrait du temps. Gabriel estimait à cinquante mille le nombre de civils extraterrestres présents sur la planète, et le seul astroport de la planète était devenu son objectif. Il ne doutait guère que certains parviendraient à fuir en d'autres points du globe, mais les Tau ne pourraient pas évacuer à la fois leurs forces militaires au sol et leurs civils, si tant est qu'ils parvenaient à évacuer tous ces derniers. Lancée le matin même, son attaque éclair avait pris au piège les Tau et nul doute que les Xenos allaient chercher à se donner le plus de temps possible pour exfiltrer le plus grand nombre des leurs.

C'est pourquoi Gabriel avait déployé ses escouades de scouts avec leurs motos et leurs Land Speeders spéciaux, car le trajet était long jusqu'à l'astroport de Shimrazd et il manquait de renseignements précis sur la localisation et la composition de l'écran défensif qu'il allait devoir transpercer. Cela faisait déjà plusieurs heures que les jeunes novices et leurs sergents exploraient devant lui le terrain mais aucun rapport positif ne lui était encore parvenu. Comme si elle avait lu ses pensées, la rune de communication de la console du Razorback se mit à clignoter, signalant un appel.

Gabriel se leva, s'agrippa à l'une des barres fixées au plafond pour se maintenir malgré les cahots du véhicule et s'avança vers les écrans de contrôle. L'un de ceux-ci indiquait que l'appel émanait du Sergent Ardael, qui commandait le Sixième escadron d'attaque. Bien qu'il aurait souhaité que cela ne se produise pas, le battement de ses deux cœurs se fit plus fort, comprenant aussitôt ce que cela signifiait. Il ouvrit le canal.

-Ici escadron Ardael. Nous avons localisé la cible. Il semble qu'elle soit retenue prisonnière sous forte garde. Forces ennemies estimées : cinquante fantassins, une dizaine d'exo-armures, quelques véhicules de transport. Attendons vos ordres. A vous.

-Bien reçu, Ardael, attendez mes instructions, restez sur écoute. Gabriel, terminé.

-Restons sur écoute pour instructions. Ardael, terminé.

Gabriel reporta les coordonnées géographiques qu'avait relevé Ardael. Il siffla lorsque le résultat apparut sur l'écran principal : deux jours de route supplémentaires ! C'était en dehors des possibilités de la Troisième compagnie. En revanche, c'était une tâche toute désignée pour la Deathwing. Les effectifs relevés par le sergent de la Ravenwing n'étaient selon toute vraisemblance pas de taille à rivaliser avec les vétérans de la Première compagnie et leurs redoutables armures Terminator. Certes, c'était somme toute la procédure standard, mais peut être, si l'adversaire avait aligné plus de forces, l'appui de la Compagnie eut été nécessaire. Ce n'était manifestement pas le cas. Il rappela Ardael.

-Gabriel à Ardael. Nous allons faire appel à la Deathwing. Donnez l'assaut avec le Septième escadron et activez vos balises au moment où vous le jugerez opportun. Nos frères de la Première compagnie sont parés au combat et déjà prêt à sauter. Envoyez le signal-code habituel. Gabriel, terminé.

-Bien reçu. Donner l'assaut et appeler la Deathwing. Ardael, terminé.

Gabriel resta un moment songeur. Il n'avait aucune idée de l'identité réelle du Déchu qu'il était sensé capturer, mais du moins cette fois-ci le Cercle Intérieur était certain qu'il s'agissait bien d'un de leurs anciens frères, qui avaient eu l'inconscience de réapparaître au monde. A présent la vengeance des Fils du Lion s'abattait comme la foudre sur lui. Du reste, il semblait bien que ses anciens alliés se défiaient à présent de lui. Peut être espéraient-ils l'utiliser comme monnaie d'échange ? Négocier un cessez-le-feu garantissant leur retraite contre un prisonnier de valeur ? Certes, il était possible que ces Xenos jugeassent que mort, le personnage ne servisse plus à rien pour l'Imperium, ce qui aurait pu amener à composition toute autre force impériale comme ces... « pragmatiques »... du royaume d'Ultramar. C'était méconnaître les Dark Angels. Leur proie avait énormément de valeur vivante, mais même mort le Déchu en avait encore une. Et Gabriel n'aurait jamais toléré passer un marché avec la racaille Xenos, même si il pouvait tout aussi bien n'avoir aucune intention d'honorer un possible cessez-le-feu une fois le prisonnier remis. Il balayerait ces exécrations bleues autant qu'il pourrait en tuer avant qu'ils ne parviennent à s'enfuir. La rune de communication clignota à nouveau et attira son attention hors de ces méditations. L'appel émanait de la Quatrième escouade de scouts. Il appuya sur le bouton et le faible grésillement de la radio lui fit comprendre immédiatement que l'appel était émis d'une courte distance.

-Ici Escouade Ashkelon. Nous avons repéré l'ennemi, à vingt kilomètres au Nord-Est de votre position. Ils essaient d'établir une dernière ligne de défense. Effectifs : une douzaine d'Exo-Armures, un char lourd et plusieurs transports de troupes. Présence d'un officier supérieur, il semble blessé. Attendons vos instructions. A vous.

-Gabriel à Ashkelon : restez à distance, nous arrivons dans une demie-heure. Relayez-moi toutes les informations que vous jugerez importantes pendant ce temps. N'engagez l'ennemi qu'en cas de nécessité absolue. Trop de sang des Fils du Lion a déjà été versé pour ces misérables traîtres. Gabriel, terminé.

-Bien reçu. Attendre et relayer. Ashkelon, terminé.

Gabriel revint s'assoir, sans se soucier des cahots de la route. Avec le sourire, il songea au carnage qu'il allait porter à l'ennemi, aux derniers espoirs qu'il allait fouler au pied. Pas même vingt-quatre heures ne s'étaient écoulées, et il était maître de la planète. Une dernière estocade, et l'adversaire s'écroulerait, décapité, fendu de part en part. Seule une ligne se dressait entre lui et la victoire totale. Elle ne le ferait plus longtemps...

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mer 13 Juin 2012 - 8:35

Ce jeune Capitaine est bien sur de lui !
Il mériterait une cinglante défaite, histoire de lui apprendre l'humilité...

Vivement les prochains rapports de la campagne : j'ai cru comprendre qu'il y avait deux batailles à venir.
J'ai hâte de pouvoir regarder tout cela...

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Mer 13 Juin 2012 - 9:08

Non il n'en reste plus qu'une et ce texte en est l'intro. Et nous l'avons déjà joué depuis longtemps en réalité.

Et puis après tout un SM c'est pas particulièrement humble, et certainement pas un Dark Angel Wink

La suite demain (si j'en ai le temps...)

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Jeu 14 Juin 2012 - 8:37

Bataille pour Nephillym
Acte 3 : « Pour le commandeur ! »


Introduction

Brightsword est mort. Le célèbre commandeur Tau a succombé, broyé dans le poing du Vénérable Abannias dans sa tentative de rallier ses forces en déroute. Son lieutenant, le Shas'o Ironshield, a été dans la même bataille grièvement blessé. Malgré que les deux adversaires se soient livrés des coups très durs, dans un combat sans pitié, les Dark Angels ont brisé dans le sang le ralliement des troupes Tau et décapité leurs chefs.

Ironshield a délégué à son principal Shas'vre l'évacuation des civils Tau, pendant que lui-même dans un dernier baroud d'honneur, va tenter de gagner du temps en mettant en place un ultime écran défensif. Cet écran devra se désengager progressivement du champ de bataille pour rejoindre les transports, mais plus tôt il commencera ce désengagement, moins les civils pourront être évacués.

Ironshield n'a pas la même autorité charismatique que le défunt commandeur Brightsword auquel il a succédé. Peut être meilleur stratège que lui, il a néanmoins du mal à garder une vraie discipline sur ses troupes, surtout confronté à la fureur des Dark Angels. Pour garder haut la motivation de ses soldats, Ironshield a déclaré que le commandeur serait le premier d'entre eux à embarquer, mais qu'il n'embarquerait pas tant que le dernier civil n'aura pas quitté le sol de l'ex-colonie Tau.

Aussi le mot d'ordre qui circule parmi les troupes de manière informelle est « c'est un beau jour pour mourir ». Ironshield, en ayant eu connaissance, ne s'est pas fâché pour autant. Plus intelligent, il a simplement fait sienne la petite phrase pessimiste, lui ajoutant juste « pour le commandeur ».

En revanche, Ironshield s'est toujours défié du fameux conseiller Astartes de Brigthsword. A présent que Brightsword est mort, Ironshield a décidé de lâcher le personnage. Il n'aurait pu que se contenter de ne pas favoriser l'évacuation du conseiller. Mais Ironshield est persuadé, à tort ou à raison que celui qui avait l'oreille de Brightsword est responsable de la mort de son chef, et l'a emprisonné sous bonne garde. Ce qu'il ne sait pas, c'est que la Ravenwing a localisé le Déchu et sa prison, et que la Deathwing va se téléporter dans quelques instants, balayant les gardiens comme des fétus de paille alors qu'Ironshield sera déjà bien trop occupé par la Troisième compagnie, qui se dirige droit vers lui et ne va pas tarder à l'engager, pour intervenir et aidé les malheureux défenseurs.



Scénario
Le scénario est inspiré de « Combat d'arrière garde » p 62 du livre « Mission de Bataille »
Ironshield dispose des dernières forces qu'il a pu rassemblé dans la généralisation de la déroute et ne peut aligner plus de 1500pts d'armée. De plus, Ironshield est le seul commandant de première ligne à être disponible, il doit constituer l'unique choix QG de la liste Tau.
Les Dark Angels à l'inverse se préparent à écraser de toute leur puissance la dernière ligne de bataille, et disposent donc de 2000pts d'armée.

Déploiement
Ironshield et Gabriel lancent un dé : le résultat le plus haut choisit son bord de table. Puis, les Tau se déploient dans une bande de 6ps de chaque côté de la ligne médiane. Les Dark Angels ne se déploient pas mais entrent par leur bord de table au début du premier tour

Objectifs

L'objectif d'Ironshield est de laisser autant de temps que possible pour évacuer les civils et la dépouille de Brightsword. Pour l'atteindre, il doit infliger le plus de dommage possible aux Dark Angels pour les retarder autant que faire se peut.
L'objectif de Gabriel est de prendre au piège autant de Tau que possible et détruire une bonne fois pour toute leurs commandants. De la même façon, il doit détruire autant que possible d'unités Tau, et si possible leur QG.

Réserves
Les Tau ne peuvent garder aucune troupe en réserves.
Les Dark Angels peuvent décider d'en garder autant qu'ils souhaitent, elles n'entreront pas en jeu au premier tour mais suivant les règles normales de réserve.

Premier tour
Les Dark Angels jouent en premier.

Durée de la partie

Les Dark Angels lancent 1d6 à la fin du tour 5 : sur 1-2 la partie s'achève, sinon on joue un tour de plus. Ils relanceront alors un nouveau dé : sur 1-3 elle prend fin au tour 6, sinon un dernier tour est joué et la partie prend fin automatiquement une fois le tour 7 joué.

Conditions de victoire

A la fin de la partie, chaque joueur reçoit 3pts d'annihilation pour chaque QG détruit, 1 pour chaque unité de troupes ou transports assigné, 2 pour les autres unités. Le plus grand résultat remporte la partie.

Règles spéciales


Unité rouge, repliez-vous ! : Toutes les unités Tau bénéficient de la règle spéciale désengagement. De plus, à partir du tour 3, il est possible à ces dernières de sortir de la partie par leur bord de table. Elles ne compteront pas alors comme détruites (à moins qu'elles n'aient été forcée à le faire parce qu'elles battaient en retraite).

Pour le commandeur !
: Ironshield n'est peut être pas aussi charismatique que Brightsword, mais c'est un fin psychologue et à très bien compris comment insuffler un courage nouveau à ses troupes démoralisées. Toutes les unités Tau sont obstinées pour la durée de la partie.

L'Epée du Lion perforera leurs défenses : Gabriel a bien conscience qu'il ne s'agit que d'un écran et ne souhaite pas s'attarder outre mesure à sa destruction mais au contraire percer à travers. Toute unité Dark Angel peut sortir par le bord de table Tau à partir du tour 3 et rapporte 1pt à Gabriel.

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Jeu 14 Juin 2012 - 18:16

Rapport de bataille :

Cette fois-ci nous ne jouons pas chez Hagar mais au GW Paris 12, histoire de changer un peu de table et de décors sur nos photos. Par chance, il se trouve que le magasin est pourvu de décors propice à représenter un astroport, ou du moins ses proches faubourgs. J'installe donc la table, un genre de landes sans trop de couverts de sorte que Hagar puisse enfin avoir de l'espace pour manœuvrer ses exo-armures et me tirer dessus. Et puis une lande, cela colle bien à l'idée que je me fais de la périphérie d'un Astroport impérial. Sur une des deux collines en vis à vis j'installe quelques éléments de fortifications afin de figurer les maigres barricades que les Tau ont installés.

Suite à la déroute infligée aux Tau la partie précédente, j'ai adapté le scénario à partir du scénario ork « combat d'arrière garde ». Les orks à partir du tour 3 peuvent décrocher et sortir de la table, sauvant ainsi des KP qui sont l'objectif principal de ce scénario. Mais une armée d'ork ne courre pas aussi vite vers la sortie qu'une armée Tau. Aussi je modifiai un peu le scénario de façon à ce que Hagar ne range pas toute son armée le long du bord de table pour me tirer de loin avant de se sauver comme un lapin au tour trois. Il devra se déployer le long de la ligne médiane, ce qui lui laisse tout de même trois tours pour organiser son repli, ce qui est largement faisable. De plus, dans la mesure où les forces Tau ont été sévèrement étrillées, je joue avec 500pts de plus que lui. Aussi ai-je proposé que je puisse moi aussi faire sortir des unités par le bord de table, afin de marquer des points tout en soulageant un peu la pression sur ses troupes. Enfin, en rendant les Tau « obstinés » en plus de la règle « désengagement » dont ils étaient déjà tous dotés par le scénario de base, c'était offrir la possibilité à Hagar de ne pas fuir des corps à corps mais au contraire favoriser le désengagement sans danger de ses unités. Toutes ces idées furent acceptées. Pour rester cohérent avec les parties précédentes, mes unités qui ont subi des pertes précédemment et qui rempilent me coûtent le même prix qu'à effectif complet, me laissant l'alternative de les jouer à effectif amaigris ou repayer des Dark Angels. Je préfère la première option et c'est ainsi que l'escouade Armael théoriquement à dix ne compte par exemple que six membres.

La partie commence, j'entre par mon bord de table et active les fumigènes de mes chars qui foncent droit devant tout en s'écrantant. J'essaye d'éliminer les Broadsides, que Hagar a fait l'erreur de séparer et surtout de ne pas doter de drones de défenses. J'en perfore une d'un coup de laser mais ne parvient pas à tuer l'autre, ce qui met en danger Clipeus Fidei. Heureusement pour moi Hagar, qui retraite vers le bord de table, rate sa phase de tir sur le Land Raider même s'il parvient à détruire un Rhino et causer du dégât dans l'escouade qu'il abritait. Néanmoins Zilées, et Harridan qui l'accompagnait, étaient pratiquement arrivés à destination et grimpent dans les étages du bâtiment sur mon flanc gauche. A droite le Land Raider accélère et parvient à flinguer la seconde Broadside qui tentait de se mettre à l'abri. Les lignes Tau reculent encore et finissent derrière leur précaire barricade, prenant toutefois le temps de réduire en miette Magna Veritas. Gabriel et son escouade embarque dans le Rhino de l'escouade Armael, après que celle-ci ait débarqué dans un cratère avec ses armes à fusion et envoient une volée sans grand effet sur une cible d'opportunité. Je ne prends pas le risque de laisser ma précieuse escouade QG en terrain découvert face à une grosse demie-douzaine de Crisis bardées de flingues. En revanche, les vétérans et Severian surgissent hors de Clipeus Fidei et se ruent à l'assaut, contactant deux escouades de Crisis. Les Hazard sont une nouvelle fois transformées en copeaux, mais l'escouade Noire avec les fusils à impulsion survit en bonne part à la charge et parvient à se dégager. Le Land Raider tombe un Devilfish, dont les Guerriers de feu ratent leur test de pilonnage.

Néanmoins, la charge des vétérans a perforé l'écran Tau et coupé l'armée d'Hagar en deux. Il essaye de contre-attaquer en envoyant un Devilfish suicide pour tuer ma petite escouade laser réduite à deux Dark Angels sur la colline et qui tire sur tout ce qui bouge (sans grand effet du reste). A gauche ses exo-armures menées par Ironshield tentent d'écraser le flanc mais lorsque la fumée se dissipe seuls un Dark Angel ou deux sont tombés, au grand désespoir d'Hagar. Ses unités Crisis décrochent alors rapidement, tandis que les Dark Angels tentent de les rattraper sans succès, ou se ruent sur les survivants. Armael et ses hommes abattent le Devilfish qui s'était avancé, et les quelques Guerriers qui survivent sont découpés en rondelles par Gabriel et ses compagnons. A droite le Sergent Samartian exécute, quoiqu'avec un peu de difficultés, les derniers Guerriers de feu, avant de sortir de la table avec le Razorback de l'unité, Gladius Virtatis. Il n'y a plus un Tau vivant sur la table : la victoire est mienne.

Au total, Gabriel perd le Magna Veritas, irrécupérable, ainsi qu'un ou deux frères de plus. Mais la planète est à lui moins de vingt-quatre heures d'opération, et surtout le Déchu a été capturé. Gloire au Lion et à la Justice implacable du Chapitre !

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Jeu 14 Juin 2012 - 18:43

Victoire écrasante des Anges sombres et très beau récit !

Merci de nous en faire profiter.

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-MFT-
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 24/12/2011
Localisation : Colombes(92)/Rennes(35)

MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   Ven 15 Juin 2012 - 16:33

J'ai oublié de préciser que j'avais moi aussi publié les photos de l'affrontement troisième et que je les avais annotées.


++Troisième acte : Conclusion++

Assis à sa table de travail, éclairé par une dizaine de chandelles qui se consumaient lentement en projetant une lueur palote sur les piles de documents qui étaient disposées sur son bureau, Gabriel lisait. Un coude posé sur le bois d'acajou, sa tête légèrement inclinée à gauche, son front pris entre le pouce et l'index de sa main, il était absorbé par les différents rapports qui émanaient de ses unités, des organes impériaux qu'il avait contacté pour reprendre en main l'administration de la planète, et de dizaines d'autres structures qui devaient maintenir la planète soumise tant que la loi et l'ordre de l'Imperium n'auraient pas rétablies et leurs agents envoyés pour réimposer le contrôle de impérial sur l'ancienne planète rebelle.

Gabriel reposa le feuillet qu'il avait en main et se leva de sa chaise curule. Il fit quelques pas les mains croisées dans le dos pour se détendre. Il haïssait ce genre d'occupations. Gabriel était un soldat, pas un administrateur. Il n'avait à cœur que de servir l'Empereur en pourchassant ses ennemis, et dans le domaine gestionnaire seul lui importait sa Troisième compagnie. Mais à cause de cette rébellion et surtout du succès de son attaque éclair, la lourde machine impériale n'avait pu suivre son rythme et voilà qu'il était coincé, astreint à gérer une planète comme le plus vil des gouverneurs impériaux. Ses pensées dérivèrent quelques instants de ces basses besognes stupidement bêtes et bêtement stupides pour s'évader dans ses souvenirs tous neufs. Il sourit.

C'était une magnifique victoire qu'il avait enlevé. Sa compagnie n'était pas arrivée depuis vingt-quatre heures que déjà la victoire était à lui, une victoire totale. Une attaque foudroyante, frappant au cœur du dispositif ennemi, une seule attaque décisive et furieuse, qui avait balayé toute opposition devant elle, et en une seule journée de combat l'avait consacré maître de tout Nephillym. La planète félonne avait réintégré le giron impérial. Les Xenos avaient été châtiés de leur impudence, et durement. Et surtout, l'ancien compagnon du Lion, traître à son rang et à son honneur, avait été capturé. L'ex-frère Yanhus confessait en ce moment même ses crimes hérétiques à l'Investigateur Severian, et ce dernier était particulièrement savant dans sa science. Yanhus n'avait été qu'un lampiste lors du schisme du Chapitre, mais il n'en restait pas moins un renégat, parjure et faux. Il n'en restait pas moins un Déchu, et finirait par faire repentance de ses pêchés comme tous les autres, qu'ils aient été novices ou maître de compagnies au sein de l'ancienne Légion. Tous les Déchus finiraient par faire repentance. C'était leur destin inéluctable. Tous. Jusqu'à Caius Pertinax et sa clique.

Sur son bureau, le voyant rouge d'une petite console se mit à clignoter. Quelqu'un attendait à la porte. Gabriel se dirigea vers sa console, pressa l'interrupteur et demanda qui se présentait à lui. Une petite voix, comme un souffle, murmura que Frère Bethor et Frère Gidéon était à la porte et sollicitait une audience. Gabriel ralluma toutes les lumières de son bureau, qui illuminèrent à nouveau la pièce de tout leur éclat, et autorisa leur entrée. Les deux battants s'ouvrirent, repoussés par l'un de ces petits êtres encapuchonnés qui servaient le Chapitre et ses principaux dignitaires. Il entra et s'effaça pour céder la place au Porte-étendard de la Troisième compagnie et à son Apothicaire. Ils rejoignirent le Grand Maître puis Gidéon lui tendit un parchemin scellé d'un sceau de cire rouge frappé de l'épée ailée des Dark Angels. Sur les petites bandes de tissu qui en émergeait s'étirait la Prière obituaire.

-Mon rapport sur nos pertes définitives, monseigneur.

Gabriel ne répondit que par un signe de tête approbateur et saisit le parchemin, décacheta le pli et parcouru les quinze noms qui y figuraient. Neuf appartenaient à sa compagnie, quelques autres se répartissaient entre les vétérans de la Sixième et de la Première compagnie. Avec un serrement au cœur, il vit aussi que trois jeune Novices étaient morts au combat. Ils n'étaient ni aussi honorés ni aussi réputés que les vétérans ou même ses Frères de bataille, mais la mort de jeunes recrues prometteuses le touchait toujours plus que les autres. Sans doute parce que le noviciat était un temps particulier, un temps durant lequel on était pas surchargé de bête tâches bêtement administratives pour le compte du bête léviathan dénommé «Administratum ».

-Frère Ashur n'a finalement pas survécu à ses blessures, dit Gidéon. Ses blessures étaient très graves mais j'espérais le sauver et je ne comprends pas pourquoi mes efforts n'ont pas portés.

-Peut être ne souhaitait-il pas leur survivre, prononça Gabriel d'une voix grave.

-Je n'ai jamais ouïe dire le cas d'un Astartes qui se soit suicidé, dénia Gidéon.

-Qui parle de suicide ? Un Dark Angel ne se suicide pas, cela ne veut rien dire pour lui, Frère-Apothicaire.

Le ton était neutre mais la voix grave et la formule ne souffraient pas de réponse. Gidéon le savait et se tut. Gabriel l'apprécia. Ashur comme Simias avaient fait leur devoir et s'étaient largement rachetés de leur faute passée. Eux aussi s'étaient repentis. C'étaient de bons Dark Angels, loyaux et zélés. Leur dernier acte méritait d'eux, et Gabriel choisis de consigner leurs noms non pas seulement dans l'Obituaire du Chapitre mais de le reporter dans celui des Héros et Grands Faits, avec un commentaire circonstancié qu'il écrirait et enluminerait de sa main propre. Bethor prit une posture particulière qui traduisait chez lui qu'il souhaitait parler sans pour autant réclamer la parole, juste attirer l'attention de son chef hors de ses réflexions.

-J'ai une bonne nouvelle, Monseigneur. L'escadron du Sergent Ardael a intercepté un véhicule Tau qui transportait le corps du Commandeur Brigthsword. Par ailleurs nous avons rassemblé tous les prisonniers xenos, civils comme militaires. Plus de trente mille.

-Le Chapitre n'a aucune pitié à offrir aux Xenos. Massacrez les tous.

-Bien monseigneur.

-L'ex Gouverneur Baxter sera écartelé demain en place publique et ses membres exposés dans les principales cités de cette planète. Vous ferez subir la même sentence au cadavre de ce Brigthwsord. Que la famille Baxter soit crucifiée aux portes de ces mêmes cités.

-Bien monseigneur.

-Quant à ces millions de félons, ils vont savoir ce qu'il en coûte de défier l'autorité de l'Imperium. Vous appliquerez le châtiment de la décimation. L'Empereur pardonne.

-Bien monseigneur.

Aucune compassion, ni de l'un ni de l'autre. La justice et l'ordre impérial étaient implacables. Ses agents aussi. Les Dark Angels étaient les meilleurs d'entre eux. Bethor salua son officier, et partit faire appliquer ses ordres à la lettre et sans tarder. Gidéon salua à son tour, puis sortit. Gabriel se reporta dans son travail administratif. Ces peines n'étaient rien de plus que le juste prix de la mort de quinze des meilleurs serviteurs de l'Empereur. Vues sous cet angle, c'était la seule chose qui différenciaient ces lourdes sentences des tâches sans intérêt dans lesquelles Gabriel se replongeait sans plus d'entrain...

-MFT-

_________________
Le fusil laser est au Garde Impérial ce que le préservatif est à l'amour : il ne sert jamais qu'une fois.
Le fusil laser est la meilleure arme de l'univers : il n'est jamais rechargé. La preuve, personne ne l'a jamais fait !
Le fusil laser est la seule arme de l'univers qui soit une arme jetable. C'est plus pratique pour courir.
Le fusil laser est, de tout l'arsenal de la Garde Impériale, l'arme qui a le meilleur taux de rendement. Avec lui, tout le monde se rend.
Un jour Chuck Norris a tué quelqu'un avec un fusil laser (il frappait avec la crosse).


http://roclibrarium.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++   

Revenir en haut Aller en bas
 
++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ++Bataille de Nephillym IV. Troisième acte++
» J7 - Bataille de Termoli - Acte I
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ADEPTUS ASTARTES :: Codex Astartes :: Rapports de batailles-
Sauter vers: