ADEPTUS ASTARTES

Le forum français dédié aux Space Marines
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sombres croyants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herezy
Marine Devastator
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Les sombres croyants   Lun 22 Avr 2013 - 17:47

Bonjour tout le monde.

Voici une nouvelle qui a été écrite par un auteur amateur.
Ayant réellement accroché à son oeuvre, je vous offre son texte dans un version remastérisé faite par mes soins.

Avant de vous poster cette nouvelle version, je tenais à remercier Gropoulou pour son texte de base.
Auteur de base : Gropoulou
Corrections: Herezy



Allez, voici la courte nouvelle !


LES SOMBRES CROYANTS




Igonur tremblait de tous ses membres en attendant la bataille à venir.
Des hérétiques. Ils allaient combattre des hérétiques.

Le jeune homme scruta une fois de plus l’horizon s’offrant à lui, s'attendant à voir débouler une silhouette hurlante sonner son glas. Mais une fois de plus, rien ne vint.
Seul un silence accablant et insupportable pesait avec insistance dans les tranchées de fortune. Les centaines d'autres soldats des Forces de Défense Planétaire semblaient partager ses sentiments. Tous s’excitaient, impatient de tuer ces chiens d’incroyants. Pour la majorité d'entre eux, cet affrontement deviendrait leur baptême du feu.
L’ignorance de ces jeunes hommes à la nature belliqueuse révolta Igonur.
Ils ne connaissaient rien de ce qu'était la véritable horreur de la guerre.
Mais contrairement à eux, Igonur, lui avait déjà ôté la vie d’autrui.
Dans la Sous-Ruche, il avait déjà défié la mort, se débattant comme un lion contre une véritable vague humaine qui refusait les véritables croyances et soutenait ouvertement les hérétiques. La majorité des défenseurs de la Ruche, innocents sous leur colère succombèrent en moins d’une nuit, piétinée par une foule beuglant des prières impies.

Igonur trembla en repensant à l'ardeur du combat. Les prêtres hérétiques qui criaient des litanies maudites, et les habitants d'Altemir qui croyaient naïvement tous leurs mensonges cités dans ces prières.
Il en avait tué sept, dont un au couteau. Et sans qu’il ne puisse se l’expliquer, sa honte disparaissait sous un sentiment de fierté confus et non désirée.
Il revoyait leurs visages et leurs expressions quand il leur retira la dernière once de vie.
Une jeune femme qui tenait fermement une vieille carabine, alors qu’une pluie de laser transperçait son corps meurtri par les tirs des justes.
Un homme d'âge mûr qui lâcha son revolver alors qu'une balle lui fit exploser la cervelle. Et cet adolescent. Si jeune, si innocent, et qui disparu, avalé par la brutalité de la guerre.
Il avait osé attaquer Igonur avec un poignard. Et lorsque le soldat riposta, il dut bloquer son coup avec sa main en agrippant à pleine poigne la lame du couteau.
La jeune victime hurla, envahie par la souffrance.
Igonur, n’offrit aucun répit au jeune fanatique, et il lui donna un coup fulgurant au bas-ventre. La jeune victime, bernée par les mensonges mourut lentement, en se tortillant de spasmes d’agonies en baignant dans son sang. Deux minutes interminables qu’Igonur regarda sans détourner les yeux.
Ce court moment de sa vie le hanterai pour le restant de ses jours, il en était certain…

Depuis ce terrible massacre, il fut honorer par l’autorisation d'utiliser un bolter lourd sur pivot. Ce soit disant « honneur » ne faisait qu'augmenter le dégoût du jeune soldat pour la guerre, ne sachant que trop bien de quoi cette arme était capable…
Ses tirs pouvaient broyer les hommes les plus robustes en quelque secondes. La pluie de projectile ravagerait tous les rangs des défenseurs si il le voulait...

-Ils arrivent, chuchota Malkoris.

Au début, Igonur crut que le porteur de munitions de l'arme lourde parlait des hérétiques. Le jeune homme raffermit alors la prise sur le bolter, mais lorsque les bruits de pas retentirent derrière eux, il la relâcha tout de suite, apeuré. L'Adeptus Astartes venait de rejoindre le front.

Les Space Marines, engoncés dans leurs grandes armures rouges toisaient du regard le futur champ de bataille. Leurs rangs ordonnés s'alignèrent derrière les FDP, leurs bottes frappant bruyamment le sol. Igonur écarquilla les yeux en voyant leurs armes surdimensionnées se mouvoir sans peine. Il ne put réprimer un hoquet de surprise en se rendant compte de l'immensité de leurs porteurs.
Ces véritables colosses les surplombaient avec dédain, ignorant volontairement ou non les soldats, comme si ils étaient concentrés sur autre chose et que l'existence des FDP n’importait peu. Lorsque le Colonel voulut leur souhaiter la bienvenue, le chef des Astartes lui hurla de retourner à son poste, sous peine de ne jamais participer à l’affrontement à venir. Montrer un tel manque de respect pour l’officier en chef des armées de défense le dégouta. À cet instant, Igonur les détesta.

En plus d'être de véritables machines de mort, ils se croyaient au dessus des simples mortels, tenant tête à l’envahisseur tout comme eux. Mais leur courage ne pouvait être que plus grand. Car eux, ils ne portaient pas d’armures indestructibles ou de fusils de la taille d’une moitié d’homme.
Cependant, il ne put leur en vouloir. Après tout, c'est ces même Space Marines qui avait libéré leur monde de l'hérésie il y a de ça quarante ans.

Onial IX, le monde d'Igonur courbait l’échine, sous l'emprise de croyances hérétiques et d'un régime sanglant et injuste, où le souverain de la planète exploitait tous les habitants pour son propre profit. Mais l'Adeptus Astartes arriva pour libérer ce monde du joug de cette malédiction. Ils prirent Altemir, la capitale planétaire, et restaurèrent la seule et unique véritable religion. Mais déjà, une flotte de blasphémateurs s'approchait dangereusement d'Onial IX, et les Spaces Marines revinrent pour sauver la planète.
Mais cette fois, ce n'était pas de simples soldats. Non, cette fois, ce fut d'autres membres de l'Astartes, accompagnés d'une véritable légion de militaires entrainés et endurcis par des dizaines de massacres dans tout le Segmentum. Un véritable ost de monstres s’approchait, prêt à répandre la mort…

-Putain, souffla Malkoris, ils sont énormes !

Igonur regarda le porteur de munitions. Petit, jeune et un peu trop enrobé, son compagnon était un homme naïf et ignorant. Même avec vingt-deux années derrière lui, il n'en faisait que seize. Des tâches recouvraient son visage, et ses cheveux coupés court se démarquaient toujours de la chevelure noire habituelle des Onialiens à cause de sa rousseur qui tournait au rouge. Ses yeux bleus lançaient des regards joyeux et simple d’esprits.
Pauvre type, pensa Igonur. Bientôt, cette expression d'innocence disparaitrait de son visage... Et il ne croyait pas si bien dire.

-L'auspex dévoile une avancée ennemie, tous à vos postes ! Hurla le Colonel.

Toutes les FDP pointèrent leurs armes vers l'ennemi invisible à l’autre bout du champ de bataille.
Le pont d'Altemir, leur position actuelle, n'était pas l'endroit idéal pour une défense. L’Immense passerelle de deux-cent-cinquante mètres de large, et de deux kilomètres de long, soutenue par des piliers monumentaux restait la seule voie d’accès pour pénétrer dans la Ruche d'Altemir.
L’autre alternative, plus qu’improbable était de traverser un gouffre d'au moins sept-cent mètres de profondeur, où l’on racontait que des créatures étranges rodaient, cachées dans les ombres.
Quant à la voie du ciel, celle-ci restait hors d’atteinte, surveillée et de bonne garde, par les défenses orbitales de la planète. Une attaque aérienne en masse ou un bombardement orbital aurait put venir à bout des défenses de la capitale. Mais la flotte des Space Marines harcelait et résistait vaillamment aux tentatives des hérétiques.

Le pont devenant la seule voie possible, les infidèles préparèrent leur attaque terrestre de grande envergure afin de pénétrer dans Altemir.
Sous les ordres de leurs sauveurs, c'est donc ici que les défenseurs repousseraient l’invasion ennemie.


Igonur tenta de s'arrêter de trembloter. La guerre, l'horrible guerre remontrait son terrible visage. Et très bientôt, il vit les premiers acteurs entrer en lisse.
Le spectacle macabre pouvait commencer.

Les premières vagues ne furent que de simples humains, tout comme lui. Mais lorsqu’ils aperçurent les Onialiens, une lueur de folie, et des sourires cruels se dessinèrent sur leurs visages. Tous avaient le crâne rasé, sûrement dans le but d'une célébration impie. Devina Igonur.
Ils tenaient en mains des fusils lasers avec des baïonnettes tachées de sang frais. Les pauvres communautés agricoles n'avaient pas échappées à leur funeste destin. Les hérétiques hurlèrent un cri hérétique et se jetèrent sur les lignes de défense.

- Feu ! Hurlèrent les Sergents à l'unisson lorsqu'ils furent à portée.

Une volée de lasers faucha une centaine d'assaillants en quelque secondes. Igonur cria et tira avec le bolter lourd. Une grêle de projectiles explosa parmi les rangs adverses, déchiquetant les membres et éclaboussant leurs congénères de sang. Les bolts défilèrent à une vitesse ahurissante dans les mains de Malkoris, qui regretta de ne pas porter de gants quand les brûlures à ses mains commencèrent à se faire sentir. Tout en crachant la mort, Igonur pleura devant le pouvoir de destruction massive que possédait l’arme.
Les attaquants mourraient dans des gargouillis infâmes, en hurlant de douleur.
D’autres, finissaient dispersés sur tout le champ de bataille.
Le jeune homme se haï lui même pour son action si violente. Il aurait put très bien ne pas tirer. Se rendre. Éviter ce carnage. Mais non, sa main appuyait toute seule sur la détente. Une partie de lui voulait voir ce massacre. Et il réalisa qu'il ne valait pas mieux que ces chiens d’hérétiques.
Maudite guerre.

Toutes ses pensées cessèrent lorsque les Astartes arrivèrent.

Ce n'étaient pas des hommes, non. Ça n’en étaient plus.. Ils portaient des armures noires et malsaines, ornées de crânes moqueurs qui lançaient des regards effrayants à leurs adversaires. Leurs heaumes reflétaient deux auras rouges malsaines et monstrueuses, qui ne souhaitait que voir la mort et la destruction. Leurs armes rugissantes hurlaient leurs envies de se repaître du sang des Onialiens.
Des parchemins pendaient sur leurs armures, recouverts de prières maudites. D'autres décorations hérétiques qui souillaient la planète rien que par leur simple présence parsemaient aussi leurs protections de cérammite.

Il estima leur nombre à au moins deux cent. Il devenait évident que les Space Marines défenseurs combattraient en sous nombre. Trois fois moins nombreux que les fanatiques, Igonur sut que la victoire ne serait jamais accessible.

Les mastodontes dans leurs armures impies commencèrent à tirer, couvrant la charge des soldats chauves. Leur précision était effroyable. Un bolt traversa les rangs des attaquants sans en toucher aucun, et perfora le crâne d'un soldat juste à côté de Malkoris.

-Continuez à tirer ! Grogna un Sergent, pour Onial et …

Il ne termina jamais sa phrase, réduit en bouillie par un tir de laser, le laissant à l'état de pulpe sanglante. Des canons lasers se positionnaient dans les couverts à l’opposé du pont. Les échanges de coups de feu entre les soldats hérétiques et les défenseurs prenait une issue peu enviable.
Des longues trainées de plasma carbonisèrent des dizaines de soldats. Incapable de se contrôler, Igonur ne cessait de faire feu avec son bolter lourd. Ses bolts hachaient les ennemis en deux tant ils étaient proches. La charge massive et brutale des hérétiques semblait payer. Et trop rapidement, les chiens se retrouvèrent plus qu'à une vingtaine de mètres.

-A gauche ! Beugla Malkoris. Vise à gauche !

Le soldat orienta le canon de l'arme vers la direction mentionnée par le jeune homme. Trois Astartes en armure noire, leurs épée-tronçonneuses brandies en l'air, fonçaient sur les lignes. Les bolts disloquèrent leurs armures, percèrent leurs heaumes, et firent exploser leur chair. Des fontaines de sang jaillirent de leur corps.
Et finalement, ils s'effondrèrent dans un dernier râle d'agonie.
Igonur dut fermer les yeux pour ignorer la peur du massacre qu'il venait de commettre. Et pendant ce court laps de temps, il entendit un hurlement horrible. Lorsqu'il rouvrit les paupières, le torse de Malkoris se retrouva ouvert par un bolt. Ses organes se déversaient sur le sol tandis qu'il tentait vainement de les retenir avec ses mains. Son compagnon hurlait de douleur. Son regard jovial disparut, laissant place à une frayeur bestiale.
Igonur resta impuissant devant la mort du jeune homme. Tout n'était que chaos autour de lui.
Les corps jonchaient le sol, le sang recouvrait les dalles d'acier. Il n'en pouvait plus. C'était l'horreur incarnée. L'enfer devenu réalité. C'était la guerre, tout simplement.

-Repli ! Ordonna le Colonel avant que sa tête n'éclate en morceaux.

Les troupes voulurent exécuter les ordres, mais ce ne fut qu’a ce moment là que les Space Marines réagirent, tirant parmi les rangs des FDP.

-Restez à vos postes ! Leur hurla le chef des Astartes, défendez la Ruche, où vous ne méritez même pas de me voir combattre !

Les soldats apeurés ne purent que s'exécuter. Pendant tout ce temps, Igonur était resté devant la dépouille de Malkoris. Il ne sortit de sa rêverie que lorsqu’un tir le frôla et frappa la pierre derrière lui. Il leva les yeux vers le champ de bataille. Les soldats chauves n'étaient plus qu'une vingtaine, tandis que les Astartes en noir progressaient, presque tous indemnes au carnage.
Ils se jetèrent sur les lignes en hurlant des chants blasphématoires et Igonur souhaita un court moment qu'on le tue.
Après tout, qui le pleurerait ? Sa famille était morte depuis longtemps, assassinée par un gang. Il n'était qu'un soldat anonyme, prit dans les feux de la bataille par un malheureux jeu du hasard. Il tourna ensuite les yeux vers les Astartes en rouge. L'un d'eux s'avança, dans une armure recouverte d'une robe décorée de divers trophées de guerre. Le colosse propageait une aura à la foi étrange et effrayante. Il marmonna quelques mots à voix basse, et une flamme apparut dans sa main. Elle commença à grandir, puis il l’expulsa parmi les rangs ennemis.

Un véritable torrent de flammes parcourut la horde d’armure noire lorsqu’elle explosa. Certains furent démembrés par l'explosion, d'autre grièvement blessés et brûlés. Le psyker en armure rouge tendit son autre main vers un groupe d’ennemis, et une poignée d'éclairs jaillit de ses doigts, percutant de plein fouet l’un des Space Marines hérétique, le monstre s'écroula en beuglant de rage. Il s'apprêta à jeter un autre sort, lorsqu'une trainée de plasma jaillit du l’arrière garde et carbonisa le psyker d’un clignement d’yeux. Les Astartes en rouges hurlèrent de rage, et foncèrent tête baissée vers leurs ennemis en surnombre.

Dix mille ans de haine ressurgit dans cette charge dantesque. Ce fut un terrible combat entre les partisans d'un puissant empire galactique et les croyants de sombres divinités. Lorsque les deux lignes se percutèrent, la sauvagerie à l’état brute se déversa parmi les surhommes. Les lames s'entrechoquèrent, les armures se brisèrent, le sang gicla à flots et la mort faucha à grand coup de faux parmi les deux camps.

Chaque combat concentrait la colère et la sauvagerie emmagasinée depuis des siècles par ces Némésis. Les belligérants ne souhaitaient que la mort de l'autre, ne leur vouant que haines, souffrances et douleurs.

Igonur resta en observateur, n'osant tirer pour interrompre cette horrible scène. Ici, il voyait un guerrier trancher la jambe de l'autre et lui enfoncer sa lame dans le crâne. Là, un Space Marine tira à bout portant sur le heaume de son adversaire et s'acharnait sur son armure avec son arme-tronçonneuse.

Deux colosses se démarquèrent dans la mêlée. Il reconnut l'un d'eux comme le seigneur des Astartes défenseurs de la Ruche, et l'autre semblait être le chef des Spaces Marines assaillants.

Leurs deux épées énergétiques s'entrechoquèrent. Ils s'échangèrent quelque coups, puis ils grognèrent tous les deux d’une haine immortelle.
L'hérétique envoya un coup de poing dans le heaume de son ennemi, et tenta de le décapiter rapidement. Mais son adversaire esquiva l'arme et se baissa pour frapper d'estoc le bas-ventre du fanatique. Ce dernier fit une roulade sur le côté, en évitant de peu d'être transpercé. Il se rua sur son adversaire en armure rouge, et le plaqua au sol en hurlant. Il le roua de coups de poings avant qu'il ne se fasse rejeter d'un coup de pied en plein ventre. Le seigneur des Space Marines défenseurs fit virevolter sa lame et donna une série d'attaques rapides, qui furent toutes contrées par son terrible adversaire. Il fit dévier la trajectoire d'une de ses attaques, et bloqua le bras de son assaillant. Avant que l'Astartes en rouge ne puisse riposter, l'hérétique lui trancha le bras.

Le seigneur des Space Marines tomba à genoux en criant de rage plus que de douleur. Le vainqueur du duel le surplomba de toute sa taille. Tous les autres Astartes stoppèrent leurs combats pour voir l'exécution. L'hérétique leva son épée, et pria ses divinités blasphématoire.

Puis d'un geste rapide, il fit tomber la tête de son ennemi. Elle chuta lentement et roula jusqu’à percuter une baïonnette au sol. Puis, ce fut au tour du corps de tomber sur le côté dans un fracas sourd. Les défenseurs, accablés par cette boucherie, restèrent muet devant l'horreur de la scène. Les attaquants redoublèrent d'ardeur pour achever les Space Marines.

Lorsque le dernier défenseur Astartes tomba à terre, ils se ruèrent vers la Ruche.

Igonur s'enfuit à toutes jambes, et chuta lorsqu'un bolt lui éclata la jambe. Il tomba au sol en hurlant, puis il resta tétanisé d'horreur. Avant de mourir piétiné par les attaquants, il sut que son monde allait retomber sous le régime sanglant et injuste d'antan. Il sut que la fausse religion allait infester de nouveau sa planète. Il sut que c'était la fin de la liberté d'Onial IX.

Les hérétiques poussèrent un unique cri.

-Pour l'Empereur ! Hurlèrent les Black Templars.

Ce monde allait retomber sous le joug de l'Imperium.
Gropoulou

_________________
Si vous aimez lire, voici ma nouvelle en cours d'écriture :

Cliquez ici pour lire ma nouvelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Les sombres croyants   Lun 22 Avr 2013 - 19:04

J'adore !!!!!!!!!!!!!!!!!

Vraiment je trouve cette inversion des plus réalistes et bien trouvées.

Chapeau bas pour l'idée et pour le texte !

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moloch
Marine d'Assaut
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 24/04/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Les sombres croyants   Lun 22 Avr 2013 - 21:27

cheers Très beau texte et la fin est assez surprenante .
Vivement un autre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skilgannon
Capitaine
avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 04/12/2011
Localisation : Les Taverne, près d'Alès

MessageSujet: Re: Les sombres croyants   Mar 23 Avr 2013 - 0:33

Comme les 2 autres, j'adore !
L'inversion est terrible, quelle surprise ^^

Vivement un autre texte Smile

_________________
Winter is coming ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sombres croyants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sombres croyants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide pour les croyants Aristoteliciens
» (Mordheim/WFB) Idées de campagnes dans les Terres Sombres
» Drop coffre des Mineurs Sombres
» Dans les ruelles sombres[Topic privé]
» Sombres secrets en Sombrivage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ADEPTUS ASTARTES :: Dark Millenium :: Récits et fluff personnels-
Sauter vers: