ADEPTUS ASTARTES

Le forum français dédié aux Space Marines
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [LOY] Light Bearers (ébauche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Castigon
Marine Devastator
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: [LOY] Light Bearers (ébauche)   Mar 19 Mar 2013 - 11:53

Bonjour à tous,

Depuis que je joue à 40k, je collectionne des armées de SM sans jamais pouvoir m'arrêter sur une d'entre elles. Si j'ai trouvé en partie mon compte avec les SW, qui tranchent pas mal avec le reste, je reste attaché à l'aspect gothique et cyberpunk de 40K. Mais j'ai jamais réussis à m'arrêter sur un choix entre BA, que j'aime beaucoup, mais que je trouve un peu trop flashy et orienté sur les réacteurs dorsaux, DA, que j'ai longtemps collectionné mais dont je n'aime pas le schéma de couleur, chevaliers gris dont j'aime l'aspect mais pas le concept, BT, que j'aime pas mal visuellement mais dont le fluff me plait moins.... bref, depuis 15 ans je suis allé de l'un à l'autre sans jamais en garder un.

Du coup, j'ai décidé de collectionner un chapitre maison, avec un schémas de couleur, qui si il n'a rien d'original, me plait, et surtout qui me permettent d'utiliser à peu près tous les bitz dont j'ai envie. Comme je n'ai peint qu'une vingtaine de figurine BA, il m'en reste un paquet non peinte à recycler.

Mon but, c'est de combiner les kits BT, Dark Angels et blood angels avec les kits de base pour obtenir une armée à forte personnalité et où je peux fourrer à peu près tout en matière de SM gothique et angélique. Du coup j'espère que sur le long terme, une nouvelle sortie de fgurine magnifiques me détournera pas de mon chapitre dans la mesure où je pourra les y intégrer.

Niveau jeu, je compte utiliser le codex DA, mais avec certaines restrictions: pas d'armée Deathwing ou Ravenwing, et respecter une organisation codex. Pas de land speeder vengeance ni de dark talon.

Trêve de bavardage, j'ai commencé à imaginer un petit fluff. Pour l'instant, ce n'est pas du tout finalisé. J'attend en effet d'avoir vos retours pour mettre tout ça en forme. Beaucoup de choses sont à approfondir:

Je vous présente donc les Light Bearers (qui en latin se traduirait par Lucifer!):

Les Light Bearers

Fondation : 4ème
Patrimoine génétique : Dark Angels
Héraldique : Armures noires, décorations blanches et or, marquages dark angels blancs, bures pour les officiers, tabards pour les sergents.
Symbole de chapitre : Paires d’ailes encadrant un écu, surmonté d’un halo de fer.
Monde chapitral : Aeron, Segmentum Obscurus
Grand maître : Gabriel

Origines :
- fondés sur demande du grand maître suprême des Dark Angels aux alentours de M33, l’un des premiers chapitres impardonnés fondés par les Dark Angels pour la traque des déchus après la seconde fondation.

Histoire :
- Vers le M35, se sont lancé à la poursuite d’un déchu
- Celui-ci ne cesse de se retirer, entrainant les Light Bearers dans une course poursuite insensée vers l’œil de la Terreur.
- Il finit par les attirer dans son piège.
- Lors d’un voyage warp, des dérèglements dans le champ de Geller de la barge de bataille du Grand Maître du chapitre permet à une entité de se glisser à l’intérieur.
- Merevius, premier grand maître du chapitre, est possédé par l’entité, un démon. La volonté de fer du grand maître lui permet de résister, mais le démon lui envoie des visions, montrant la chute imminente des impardonnés, tentant de faire basculer Merevius dans la folie.
- La flotte reste piégée dans le warp un certain temps, des cas de possession ont lieues sur d’autres membres du chapitre.
- Le chapelain Serael prend les choses en main : il met tous ceux qui sont susceptibles d’être corrompus en quarantaine et fait exécuter les plus atteints.
- Merevius, au terme d’une lutte acharnée, parvient à repousser l’entité qui le possède, il devient un illuminati, conscient de la réalité du chaos.
- La flotte parvient à sortir du warp, elle se met en orbite autour d’un agri monde et reste stationnaire durant de longs mois, refusant la plupart des communications.
- Tous les marines et serfs présents dans la flotte Environ 70% des forces du chapitre) subissent pendant ce laps de temps de tests rigoureux. Ceux qui présentent des séquelles ou le moindre signe de corruption sont exécutés ou transformés en serviteurs. Seule la moitié des effectifs du chapitre sont autorisés à conserver leur place.
- L’attention de l’inquisition finit par être attiré par l’attitude des Light Bearers. Merevius propose une entrevue avec un inquisiteur et lui avoue ce qu’il s’est déroulé. Par chance, l’inquisiteur est un illuminati qui a subit la même expérience que MErevius. Psyker, il ne décèle aucune trace de corruption dans l’esprit du grand maître.
- Après les purges et le départ de l’inquisition, la flotte Light Bearer repart pour Aeron sans demander son reste.
- Traumatisé, le chapitre reconstitue ses effectifs, restant reclus durant des siècles. MErevius rédige alors un nouveau code énonçant les principes du martyre qui régit la vie des Light Bearers. La traque des Déchus est abandonnée (par la suite, les relations avec les autres impardonnés deviennent très tendues), et le chapitre devient obsédé par la pureté de corps et d’esprit. Conscient de la nature réelle du chaos, Merevius imposa à son chapitre une discipline de fer : les sentiments sont à bannir, quels qu’ils soient, et il n’y a de pardon que dans la victoire ou la mort en martyre, pas dans une traque égoïste dont le but est d’étouffer ses propres fautes.
- Depuis, le chapitre est connu pour l’obstination de ses membres. Dans son histoire, il a souvent connu de très lourdes pertes car les light bearers refusent de lâcher du terrain. Les frères de bataille sont fanatiquement dévoués à l’idéal de Merevius. Leurs doctrines sont extrêmement exigeantes et contraignantes. Mais en retour, ils ne tolèrent aucunes faiblesses ni aucuns manquements chez qui que ce soit. En revanche, le chapitre conserve la tradition du secret et du mystère présente chez tous les impardonnés, ayant remplacé les déchus par les évènements dans le warp.

Relations diplomatiques :
- L’Adeptus Administratum : relations neutres et entendues. Le chapitre est dévoué à l’Imperium tant qu’on ne vient pas trop s’immiscer dans leurs affaires intérieures.
- L’Adeptus Ministorum : Bien qu’ils partagent certaines conceptions sur la manière dont les citoyens de l’Imperium doivent se comporter et partagent une idéologie autour du concept de martyre, les relations avec l’ecclesiarchie sont plutôt tendus, mêlant méfiance et mépris. Comme beaucoup d’autres chapitres, leurs conceptions mystiques entourant l’Empereur diffèrent sensiblement du dogme impérial.
- L’inquisition : Officiellement, les deux organisation n’ont que très peu de contacts. En réalité, des liens profonds ont été établis grâce à la relation entre Merevius et l’inquisiteur qu’il rencontra. Si les Light Bearers n’ont pas été mêlés aux activités des Illuminati, ils se sont relativement souvent battu aux côtés d’unités des chevaliers gris et de l'Inquisition pour des missions spéciales, rendant de "petits services" aux inquisiteurs liés au chapitre (la plupart du temps des illuminati, bien que le chapitre n'en ait pas connaissance, Merevius ayant tu l'existence de cette organisation).
- L’Adeptus Mechanicus : Le chapitre entretient les relations habituelles entre l’Adeptus Astartes et le clergé de Mars. Les Light Bearers entrenant un lien quasi mystique avec leur équipement, les techmarines sont particulièrement respectés au sein du chapitre.
- L’Adeptus Astartes : les Light Bearers entretiennent peu de liens avec les autres chapitres. Ils respectent les frères aux côtés de qui ils se battent, mais seulement dans le cadre de l’opération en cours. Leurs relations avec les impardonnés, et en particulier les Dark Angels eux-mêmes, sont tendues. Les Light Bearers ont totalement abandonné la traque des Déchus et ne s’en préoccupent plus. Cependant, ils respectent tout de même leur primogenitor et entretiennent toujours le secret à leur propos. Seuls les plus hauts gradés sont au courant, le grand maître, le maître archiviste, le maître de la foi et une poignée de maître (ceux de la première compagnie et des compagnies de combat du chapitre). Suivant le codex astartes, les Light Bearers entretiennent des relations plutôt cordiales avec les Ultramarines et leur successeurs.
- Les xenos : les Light Bearers sont profondément xénophobes. Ils refuseront de s’allier avec des xenos quel que soit le contexte, et ne tolèrent aucune accointances de ce genre de la part de forces impériales. Ils méprisent même les Rogue Traders et en général tout individu ayant des contacts autres que belliqueux avec des xenos
- Le chaos : Pour les Light Bearers, l’extermination et le combat sans merci est le seul contact concevable avec tout élément se rattachant de près ou de loin au chaos. Ils méprisent profondément les radicaux. Un accrochage eut même lieu avec le chapitre des relictors. Au-delà de cette aversion, les Light Bearers sont obsédés par la pureté de leurs membres et de leurs alliés. Ils ne tolèrent pas le moindre manquement à ce niveau là, aussi minime soient-ils. Ils considèrent que le chaos est le mal absolu, et que le combattre sans merci est la seule voie vers la rédempion et le pardon.

Monde chapitral :
- Aeron est un monde impérial situé sur la bordure Sud Est du Segmentum Obscurus. Il comprend principalement deux continents séparés par une immense chaîne de montagnes.
- La forteresse monastère du chapitre ressemble à une énorme cathédrale construite dans un style gothique dont la finesse ne laisse pas imaginer sa solidité pourtant réelle.
- Elle est bâtie sur un promontoire rocheux dans les contreforts nord de la grande chaîne de montagnes, perpétuellement environnée de nuages et de brumes. Seules les plus hautes tours émergent des nuages et rayonnent de lumière. Un système de miroirs concentre et renvoie la lumière du soleil dans la salle de la pureté, une grande nef qui constitue le cœur spirituel de la forteresse : un rayon de lumière illumine la tombe de Merevius, un grand sarcophage de pierre orné de bas relief représentant des anges combattant des démons.
- Le continent nord est sauvage : il est couvert d’immenses forêts tempérées rappellant celles de Caliban. Elle est hantée par de nombreux prédateurs. Les seuls humains à y vivre sont des tribus primitives de chasseurs endurcis qui fournissent des recrues de choix pour les Light Bearers.
- Le continent Sud, le plus grand, qui couvre une grande partie de l’émisphère sud de la planète, est un immense désert pollué environnant deux énormes cités ruches. Les habitants de ce continent n’ont pas le droit de franchir les montagnes qui les séparent du nord. A une occasion, un conglomérat d’industries forestières ont tenté de prendre pied sur le continent nord. Les Light Bearers les écrasèrent sans merci. Ils menèrent une frappe de représailles contre les cités ruches, éliminant toute personne lié de près ou de loin au conglomérat et rasant toutes ses installations. Depuis, la population de la planète craint les anges de l’autre côté des montagnes, et laissent le continent nord inviolé. Les gangs et autres parias façonnés par les société ultra violentes des sous ruches servent aussi parfois de recrues pour les Light Bearers, mais moins souvent que les tribus nordiques.
- Les docs orbitaux abritant la flotte du chapitre se trouve au pôle nord d’Aeron
- Cinq autres planètes se trouvent dans le système : deux sont des mondes rocailleux seulement exploités pour leurs ressources minérales et métallurgiques. Deux autres sont des géantes gazeuses sans intérêt. Et la dernière, au plus près de l’étoile, est un monde infernal et inhabitable. Il est rigoureusement interdit à tout vaisseau de s’en approcher, pour une raison connue seulement des plus hautes autorités du chapitre : la planète abrite une base de l’Inquisition, établie ici pour des raisons également inconnues. Elle n’est occupée actuellement que par une paire d’inquisiteurs et quelques dizaines d’acolytes et de serviteurs.
- Récemment, des raids orks ont frappés quelques systèmes environnant, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils n’attaquent Aeron. Les Light Bearers ont lancé plusieurs opérations de renseignement et de frappes préventives, aidés par les FDP des systèmes en question. Ils craignent le rassemblement d’une WAaagh qui mettrait en péril leur monde chapitral, une partie de leurs forces étant disséminé à travers le Segmentum, notamment aux alentours de Cadia où ils sont engagés dans la lutte contre les restes de la Treizième Croisade Noire.


Croyances et doctrines :
- Les Light Beares vivent selon un code extrêmement strict. Les sentiments, même infimes, sont prohibés, et tout manquement renvoie vers un chapelain qui procède à une « réeducation » plus ou moins dure en fonction du manquement.
- Les Light Bearers ont gardé une partie de l’idéologie rédemptionniste des Impardonnés, mais qui se concentre sur leur propre histoire plutôt que sur la traque des déchus. Pour eux, le salut passe par leur devoir et leur pureté. Leurs croyances et leurs rites sont empreints d’une martyrologie poussée à l’extrême. Sur le champ de bataille, un Light Bearer préfèrera mourir plutôt que de reculer sans ordres (ordres qui arrivent rarement), ce qui serait un manquement dont il ne pourrait se relever. Les Light Bearers sont aussi exigeants avec les autres qu’ils le sont avec eux-même. Par conséquent, ils se montrent très intolérant, et même violents, envers tout ce qu’ils considèrent comme un manquement. Pour eux, seuls les purs et les martyrs ont le droit de marcher dans la lumière de l’Empereur. Ils considèrent que la menace du chaos est trop grande pour se permettre le moindre laxisme. La tolérance et la compassion ne font pas partie de leur vocabulaire, et le pardon ne peut être accordé qu'après expiation, qui signifie bien souvent la mort. En cela, les Light Bearers restent proche de leur primogenitor.
- La connaissance du chapitre sur le chaos et sa nature est plus importante que la plupart des autres chapitres et forces de l’Imperium. En repoussant une possession démoniaque, Merevius a entrevu une part de la nature réelle du warp et du chaos. Les liens du chapitre avec l’Inquisition leur ont également permis d’accumuler certaines de ces connaissances. Ils ont juré à l’Inquisition de maintenir un secret absolu, même si aux yeux de cette organisation, leurs connaissances restent relatives (Merevius n’ayant dit à ses frères que ce qu’ils avaient besoin de savoir). En échange de la miséricorde de l’Inquisition vis-à-vis du chapitre lors de son douloureux passage par le warp, celui-ci a juré de répondre à tout appel de l’inquisition pour des missions spéciales.
- Les Light Bearers entretiennent une relation particulière avec leur équipement. Ils considèrent, à l’instar des Iron Hands, que la chair est faible et que c’est l’équipement d’un guerrier qui lui permet d’affronter cette faiblesse. L’embellissement et l’amélioration de cet équipement est considéré comme une saine manière de passer son temps libre et un bon moyen de conserver une pureté morale irréprochable. Tous les frères du chapitre sont encouragés à s’adonner à cette activité. Les artificiers des Light Bearers sont particulièrement renommés, et le chapitre est connu pour ses armures, véhicules et armes particulièrement décorés, dans des motifs et formes hérité de la culture calibanite et angélique des Dark Angels.
- Autre héritage de ces derniers : les officiers du chapitre portent des bures blanches contrastant avec leurs armures noires. La couleur des armures du chapitre fut également choisie pour honorer la mémoire de la première légion. Là où la plupart des impardonnés sont plutôt austères, les Light Bearers ont une apparence flamboyante, les décorations blanches et or de leurs armures contrastant avec leur couleur noir de jais.


Organisation :
- Le chapitre, après avoir abandonné la traque des déchus, a adopté une organisation conforme aux principes du codex astartes. La Deathwing est devenue une première compagnie ordinaire, et la Ravenwing a rejoint les rangs de la compagnie d’assaut.
- Ils gardent tout de même certaines spécificités héritées des Dark Angels. Le chapitre fait d’avantage usage d’armures terminator et de motos que les autres chapitres. Ils disposent également dans leurs rangs de chasseurs nephilims qui constituent l’essentiel de leurs forces aériennes. Ils ne disposent en revanche que de deux dark talons qui sont peu utilisés depuis qu’ils ont abandonné la traque des déchus.
- La première compagnie reste quelque peu différente de la compagnie habituelle : la moitié environ est composée de terminators. Le reste est composé d’unités d’élites héritées des origines Dark Angels du chapitre :
o Les chevaliers noirs sont des motards vétérans hérités de l’ancienne Ravenwing du chapitre. Gabriel, le grand maître actuel, en est issu, et les chevaliers noirs lui servent d’escorte.
o Les Archanges constituent une confrérie de vingt vétérans d’élite en armures terminator, équivalent des chevaliers de la deathwing.
o Les Anges de Lumières sont des vétérans d’assaut équipé de réacteurs dorsaux ornés d’ailes (Il y a pas de vétérans d'assaut dans le codex DA, je sais, je cherche un moyen de jouer une unité de ce type, pour l'instant je trouve pas).

Ces trois unités particulières constituent l’élite de l’élite du chapitre. Chacune reflète une part des doctrines du chapitre, et fonctionne comme une confrérie avec ses propres traditions et dont les membres sont extrêmement soudés. Intégrer l’une de ces unités constitue l’un des plus grands honneurs que l’on peut faire à un light Bearer et la condition sine qua non pour atteindre le rang convoité de maître.
- L’état major du chapitre est composé du grand maître, des maîtres de compagnie, des chapelains et archivistes.
- La flotte comporte une barge de bataille l’Angel’s Wrath, et de plusieurs croiseurs d’attaques et autres navires.

Bon, c'est pas bien original: on retrouve des thèmes correspondant à tous les chapitres que j'apprécie, mais c'est plus ou moins voulu.

Voilà, j'attend vos commentaires et remarques avec impatience. N'hésitez pas à pointer, si ça vous intéresse, ce qui jure, ne va pas, est incohérent, manque....Etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technoprêtre Hayt
Ecuyer du Primarque
avatar

Messages : 842
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: [LOY] Light Bearers (ébauche)   Mar 19 Mar 2013 - 16:37

Bienvenue dans cette section!
Personnellement j'aime bien ce que tu as fait, je n'ai qu'une petite remarque sur le fluff :

Citation :
ils se sont relativement souvent battu aux côtés d’unités des chevaliers gris

S'ils l'ont fait, ils ne doivent pas en avoir le souvenir : d'après le dernier codex Chevalier Gris, ceux-ci font un lavage de cerveaux aux SM avec lesquels ils combattent et tuent les humains qui les ont vu (style GI, population...)

_________________
En rouge, je modère...

"Le pouvoir réside dans la Technologie."

(__/)
(='.'=) Copie ce message et mets le dans ta signature pour que le lapin domine un jour le monde!
(")_(")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castigon
Marine Devastator
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: [LOY] Light Bearers (ébauche)   Mar 19 Mar 2013 - 21:55

Merci pour ton commentaire!

En effet, les liens entre le chapitre et l'inquisition est à développer. Je me demande aussi comment intégrer d'avantage l'histoire avec les Illuminati (un morceau de vieux fluff bien sympathique, voir Taran, la partie sur l'Empereur et les Illuminati et sensei).

Dans mon idée, c'était les concessions faites à l'inquisition de la part du chapitre, les lavages de cerveau: les Light Bearers acceptent de "prêter" des unités pour certaines opérations spéciales et qu'on lave le cerveau des marines, ils sont très peu au courant de ce qu'ils font pour l'Inquisition (sauf peut-être les plus hauts gradés).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castigon
Marine Devastator
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: [LOY] Light Bearers (ébauche)   Ven 30 Aoû 2013 - 22:02

Voici la première partie de l'histoire de mon chapitre mise en forme. C'est un peu long, j'en conviens. J'ai essayé de rendre le tout le plus lisible possible.

J'ai hâte d'avoir vos retours.


Les Light Bearers

« La lumière de l’Empereur est la seule vérité dans cet univers. Tout le reste n’est que mensonge, tromperie et illusion : le pain des ténèbres ». Code de la pureté- Grand maître suprême Merevius.

Porteurs de lumière. Dans leurs armures noires immaculées, ornées d’or et de blanc, ils sont la colère de l’Empereur incarnée. Obsédés par l’accomplissement de leur devoir et le maintien d’une pureté totale, qu’elle soit morale, psychique ou physique dans leurs rangs, les Light Bearers ont laissé derrière eux une réputation glorieuse depuis plus de cinq mille ans. Mais ils laissent aussi gravés dans les mémoires une image terrible, celle d’anges de la mort sans pitié, froids et implacables.

Taciturnes et impassibles, les Light Bearers sont des guerriers inspirant pour leurs alliés autant de malaise que d’exaltation. Leurs membres sont froids et distants. Aucune émotion n’est perceptible sur leurs visages qui semblent faits de marbre. Ils sont tels les statues d’anges des cathédrales de Terra : majestueux, nobles, mais également intimidants et inaccessibles.

Héritier de la Première Légion Astartes, les Dark Angels, le chapitre entretient la même culture du secret et est un ordre très fermé. Mais les similitudes avec leur primogenitor s’arrêtent là. Les Light Bearers ont tirés un trait sur le passé de leur chapitre père. Ils ont leur propre histoire et leur propre quête de rédemption qui régit leur vie et leurs actes.

Origines :

Le chapitre des Light Bearers fut fondé lors de la huitième fondation, au M34. Si la plupart des chapitres créés à ce moment là le furent à partir du patrimoine génétique des Ultramarines, les Light Bearers héritèrent des gênes des Dark Angels, issues du primarque Lion El’Jonson. Les raison pour lesquelles les Hauts Seigneur firent ce choix ont été oubliées depuis longtemps, même du chapitre lui-même. Il est un fait établis que le chapitre fut dès l’origine très proche de son primogenitor, adoptant une grande partie de sa culture par l’intermédiaire des officiers impardonnés qui entrainèrent les premières recrues.

Les Light Bearers naquirent dans une période troublée pour l’Imperium, où le pouvoir de Terra était chancelant. Seuls les plus hauts officiers du chapitre savent que les Light Bearers furent très tôt « recrutés » par leur primogenitor pour participer à la traque des déchus. Le chapitre ne fut jamais initié sur ce qu’il se passa exactement lors de l’hérésie d’Horus. Mais très tôt, ils connurent l’existence de leurs ancêtres déchus et participèrent à leur traque. La forteresse monastère du chapitre fut construite sur la planète Aeron, un monde impérial du Sud Est du Segmentum Obcurus. La planète présentait de bonnes conditions de recrutement dans son continent nord qui rappelait par ailleurs l’ancienne Caliban. Très vite, ses relations se cantonnèrent aux impardonnés, mais l’histoire du chapitre allait mille ans plus tard les éloigner définitivement de ces derniers.

Histoire :

La possession :

Les Light Bearers, comme tous les chapitres aussi anciens, participèrent à d’innombrables conflit et batailles au nom de l’Empereur tout puissant. Certaines furent des campagnes glorieuses, d’autres des défaites tragiques. Mais le chapitre renaquit toujours de ses cendres et conserva une réputation de guerriers angéliques totalement dévoués à l’Empereur. C’est environ 1000 ans après sa fondation que des évènements allaient forger les particularités qu’on lui connait depuis lors.

Aux alentours de 350 M.35, le chapitre, participant à la traque des Déchus aux côtés des Impardonnés, prit en chasse un Déchu, l’un des Dark Angels qui trahit la légion lors de l’Hérésie d’Horus. Edorius était son nom. Les chroniques des Impardonnés se rappelaient de lui comme d’un capitaine respecté ayant combattu pour l’Empereur lors de la Grande Croisade. Sa capture était considérée comme une priorité absolue pour les Dark Angels. Lorsque les Light Bearers croisèrent sa route lors de la purge de Praenor, un monde ruche du secteur gothique, ils se lancèrent aussitôt à sa poursuite, délaissant le théâtre d’opération. Mais Edorius, à la tête d’un petit groupe de renégats voués au chaos, n’eut de cesse de se dérober.

La course poursuite à travers les étoiles et le vide galactique dura des semaines, puis des mois. La quasi-totalité de la flotte du chapitre avait été rassemblée, dont la barge de bataille Angel’s Wrath, le vaisseau amiral de Merevius, le grand maître suprême de l’époque. La capture d’Edorius était pour eux une obsession, ils ne concevaient même pas la possibilité d’un échec. Ils suivirent ainsi le déchu sans répit, de saut warp en saut warp. Ils finirent par arriver aux abords de l’œil de la Terreur, pensant que leur proie tentait de s’y réfugier pour leur échapper.

Edorius avait totalement succombé aux puissances du warp et leur était dévoué corps et âme. Il avait passé un pacte avec un puissant démon, connu dans le monde des mortels sous le nom d’Anténax. Lorsque les Light Bearers se lancèrent à sa poursuite, le démon donna des instructions à Edorius pour leur tendre un piège. Nul ne sait pourquoi Anténax voulait la perte des Light Bearers, si ce n’est pour profaner et détruire un chapitre fidèle à l’Empereur, ou par simple amusement de la même manière qu’un enfant aurait persécuté des insectes juste par cruauté.

Ainsi, lorsque Merevius et ses frères entrèrent une fois de plus dans le warp, ils tombèrent dans le piège. Anténax avait voulu les attirer sur son terrain. Pour cela, Edorius les avait attirés dans une zone très capricieuse de l’Immaterium. Les vaisseaux des Light Bearers peinaient dans leur progression tandis que leurs navigateurs ne parvenaient plus à se repérer. Le warp commençait à rugir autour d’eux, les courants psychiques violents menaçant de disperser la flotte. Les Light Bearers attribuèrent au début ces perturbations à la proximité de l’œil de la Terreur, mais il n’en était rien. Aténax usait de sa puissance colossale pour créer une brèche et s’y engouffrer.

Lorsque le champ de Geller de l’Angel’s Wrath commença à montrer des signes de disfonctionnement, le démon n’hésita pas une seule seconde, et l’entité s’introduit à bord. Des phénomènes étranges commencèrent à  avoir lieu partout sur le vaisseau. Au début, il ne s’agissait que de bruits, ou d’apparitions fugaces dans un recoin sombre. Mais bien vite, des choses bien plus dérangeantes se produisirent. Du sang coulait d’une coursive, ou des chuchotements se faisaient entendre depuis des coins sombres. Puis des silhouettes étranges apparurent à la limite du champ de vision de l’équipage, ou les fixaient du fond d’un couloir sombre. Des serfs du chapitre, terrifiés, perdirent la raison et se mutilèrent eux même quand ils ne s’en prenaient pas à leurs camarades les yeux révulsés.

Les Space Marines organisèrent des patrouilles, mais ne trouvèrent rien. Les officiers du chapitre étaient circonspects et ne savaient que faire. Les astropathes du vaisseau devinrent fous à leur tour, leurs esprits emplis de visions d’horreurs. Certains se suicidèrent d’autres furent exécutés en proférant des blasphèmes. Les Archivistes perçurent la menace, mais Anténax joua avec leurs pouvoirs, les induisant en erreur, les menant eux aussi à leur perte. On commença à retrouver de plus en plus de cadavres atrocement mutilés, une expression de terreur absolue figée sur leurs visages. La situation sur beaucoup d’autres vaisseaux était aussi alarmante, certains furent perdus corps et âme, consumés par le warp.
Au bout de quelques semaines dans l’Immaterium, la flotte toute entière était au bord de la folie. Le pire arriva quand des serfs commencèrent à muter physiquement. Même certains Astartes commençaient à se comporter de manière étrange, souriant d’un air mauvais, regardant dans le vide, criant sans raison de manière hystérique, déchargeant des rafales de bolts à travers les ponts vers des ennemis qui n’existaient que dans leurs esprits. Merevius lui-même, le grand maître suprême commença à manifester une attitude inhabituelle. Il finit par s’enfermer dans ses quartiers, refusant tout contact avec ses frères, même ses gardes d’honneur et ses officiers les plus proches.

Devant la catastrophe imminente, l’un d’eux, le maître de la foi Serael, prit les choses en main. Avec l’aide des autres chapelains sous ses ordres, il parcourut l’ensemble de la barge de bataille, mettant en quarantaine tous ceux qui présentaient des signes de folie ou de corruption, Astartes ou simples humains, exterminant les plus atteints. Le pire semblait être passé quand certains de ses frères manifestèrent des signes évidents de possession. Mais le secret sur le chaos étant de rigueur, seul Serael et une poignée d’autres officiers réalisèrent ce qu’il se passait.

Des entités du warp avaient infesté le chapitre, et celui-ci était probablement condamné. Serael commença à effectuer des purges. Lui-même tria l’équipage, recrutant ceux dont la volonté de fer les prémunissait contre la folie qui s’emparait de leurs frères. Ces équipes d’extermination commencèrent à passer le vaisseau au peigne fin et les phénomènes étranges diminuèrent d’intensité. Mais c’était là seulement guérir les symptômes et non le mal.

Surtout que la diminution des possessions n’avait en fait que très peu de rapport avec les actions de Serael, même si sur le long terme, c’est probablement cela qui prémunit le chapitre de la destruction totale. Anténax consacra de plus en plus de forces à percer l’esprit de Merevius, et pour cela avait affaiblis son emprise sur le reste de l’équipage. Merevius était un parangon de l’Adeptus Astartes, un guerrier angélique connu pour sa détermination, ainsi qu’un stratège à l’esprit froid et calculateur. Le démon, dès qu’il pénétra dans le vaisseau, le repéra et en fit sa cible principale. Mais l’esprit de Merevius était telle une carapace d’adamantium recouvrant un cœur de céramite.

Sa volonté était telle que même le puissant Aténax ne parvint pas à s’en emparer et à le consumer. Le démon en conçut une rage sans borne et mit à contribution toute sa puissance pour arriver à ses fins. Il parvint à s’immiscer en partie dans l’esprit du grand maître. Il lui envoya des visions d’horreur et de folie, sans résultat. Puis il joua sur les sentiments de Merevius, lui montrant la chute des Impardonnés, consumé dans les flammes de l’Inquisition, leur nom et leur honneur foulé au pied. Il vit les antiques étendards de la première légion être brûlés sur les bûchers de ses frères. Il voyait des chevaliers en armure d’argent dévaster Aeron et le Roc. Ces visions étaient pour son esprit des langues de feu léchant un glaçon, le rongeant petit à petit jusqu’à ce qu’il n’en reste rien. Il faillit céder.

Nul ne sait comment il résista finalement, comment il put faire face à la toute puissance d’Anténax au sein du warp et repousser la possession. Peut-être le champ de Geller de l’Angel’s Wrath n’était-il pas totalement hors service et limitait la puissance du démon. Peut-être les purges de Serael avaient-elles tout de même suffisamment détourné l’attention de l’entité de son but premier. Les légendes du chapitre, partagées uniquement par ses membres, racontent qu’au milieu des visions envoyées par le démon, Merevius vit une lumière, si intense et si pure qu’elle finit par éclipser la noirceur du démon. Cette lumière semblait jeune et nouvelle, pleine d’espoir, et pourtant également ancienne et pleine de force.

Au moment où il la vit, le grand maître ressentit une force et une volonté colossale l’envahir. Le démon ne semblait plus être qu’un insecte à son tour, et le grand maître l’écrasa sans pitié de sa botte. Cette légende est à l’origine de la plupart des doctrines de Merevius, qui servent encore aujourd’hui de code régissant la vie de tous les frères du chapitre. Que cette histoire, dont les Light Bearers prétendent qu’elle est issue des propos de Merevius en personne, soit vraie ou non, un hurlement atroce ébranla toute la flotte. Les phénomènes étranges et les possessions cessèrent immédiatement alors que le warp s’apaisait et que le champ de Geller recréait sa bulle protectrice. Merevius émergea alors de ses appartements. Son corps était brisé et il peinait à se déplacer. Mais sa tête semblait auréolée de lumière et son regard était insoutenable.

Illuminati :

L’esprit de Merevius était devenu un véritable sanctuaire. En repoussant Anténax, il avait l’espace d’un instant entrevu la trame de la réalité et de l’Immaterium s’entremêler, la vérité éclatant dans son esprit. Il vit une part de la nature réelle du chaos, façonné par les sentiments et les pulsions des mortels. Peu d’hommes ont vu de telles choses et y ont survécu. Merevius fut de ceux là. A dater de ce jour, et malgré son corps ravagé, il émana de lui une aura de lumière. Pour le chapitre, il devint un véritable saint, bien plus qu’un simple officier, un élu de l’Empereur en personne.

La flotte quitta le warp dès que ce fut possible. Elle transita dans le système d’Astarus et se mit en orbite autour d’un agri monde du nom d’Ostar-5. Durant des semaines, elle ne répondit à quasiment aucune communication du gouverneur de la planète. Merevius ordonna que tous les hommes et Astartes subissent les tests les plus rigoureux. Ils le furent tant que certains serfs en moururent. Ceux qui présentaient des traces de corruption furent exterminés sans pitié. L’équipage de la flotte était réduit à sa portion congrue.

Merevius rassembla ses officiers. Son corps était ravagé, et il était resté dans l’apothecarium durant plusieurs semaines. On avait commencé à lui greffer des membres bioniques et il avait subit plusieurs opérations de chirurgie réparatrice. Alors que ses plaies cicatrisaient, il convoqua un conseil. Il raffermit la foi de ses hommes ébranlés par les évènements dans le warp. Il fit part se ses intentions : après une première purge, le chapitre retournerait sur Aeron.

Merevius souhaitait une totale reconversion du chapitre. Tous purent voire à quel point il était déterminé. Son regard était insoutenable, sa présence étant si forte que même Serael ne put s’empêcher de détourner le regard lorsque le grand maître le fixa pour louer ses actions lors de l’incursion du démon.

C’est à ce moment là que la flotte fut approchée par un vaisseau impérial. L’inquisiteur Mensk exigeait de pouvoir monter à bord de l’Angel’s Wrath et que les Light Bearers désactivent immédiatement leurs boucliers et leurs systèmes d’arme. D’autres vaisseaux, d’un type inconnu aux Light Bearers et marqué du symbole de l’inquisition, s’étaient mis en position de combat. Merevius céda aux exigences des nouveaux venus. Face au mutisme de la flotte, le gouverneur d’Ostar-5 avait envoyé un message astropathique intercepté par l’inquisition.

Mensk atterrit sur le pont principal de la barge de bataille.  Il était escorté par des croisés de Space Marines d’un autre chapitre. Merevius lui accorda immédiatement une entrevue. Il avoua à l’inquisiteur tout ce qui s’était passé. Mensk était un puissant psyker et malgré son dégoût, il ne perçut aucune trace de corruption dans l’esprit du grand maître suprême. Il vit même à quel point il était pur de toute souillure, et brillait d’une sainte lumière.

L’inquisition passa plusieurs jours terrestres standards sur l’Angel’s wrath. Mensk et ses acolytes firent de nouveau de nombreux tests sur ce qui restait de l’équipage. Il accepta finalement de blanchir les Light Bearers de tout soupçon d’hérésie, mais selon certaines conditions. La plupart des serfs de la flotte seraient finalement arrêtés et éliminés pour avoir été en contact avec le warp. Les Astartes étaient autorisés à rester après qu’ils aient passé les tests avec succès. Enfin, le chapitre devrait rester à la disposition de l’inquisition pour des investigations ultérieures.

Merevius accepta. Mais sacrifier la plus grande partie des serfs du chapitre survivants le révulsait : ils avaient traversé l’enfer avec eux, et étaient restés purs de toute souillure, tout comme lui. Malgré son insistance, il ne parvint à en sauver qu’un petit nombre, ceux qui s’étaient avéré les plus résistants aux effets du warp et qui étaient les plus hauts placés dans la hiérarchie des serviteurs du chapitre. Mensk réquisitionna un nouvel équipage dans les systèmes environnants, et la flotte Light Bearer fut à nouveau opérationnelle après quelques temps. Des voix s’élevèrent parmi les space marines contre ce qui leur était imposé. Il ne plaisait pas à ce chapitre jaloux de ses secrets d’être ainsi contraints par des personnes extérieures à l’ordre. Mais Merevius les convainquit d’accepter sans opposer de résistance.

Renaissance :

Exsangue, la flotte regagna le monde chapitral d’Aeron. Les membres du chapitre restés sur place avaient été prévenus des évènements par message astropathique. L’accueil de leurs frères avait tout de la procession funèbre. Les nombreux corps des frères tombés ou qui avaient reçu la paix de l’Empereur, des centaines de sarcophages, furent inhumés dans les cryptes de la Tour de lumière, la forteresse monastère du chapitre. De grandes plaques de marbres ornées, et gravées des noms de tous les frères et serfs qui étaient tombés, que ce soit dans le warp ou après, furent installées dans l’antichambre précédant les cryptes.

Durant des siècles, le chapitre ne fit que très peu parler de lui. Il se cantonna à des patrouilles et des interventions dans les systèmes environnants. Il reconstruit lentement ses effectifs. Les équipages réquisitionnés devinrent pour une partie des serfs du chapitre, les autres furent envoyés vivre dans les ruches du continent Sud d’Aeron. Ils ne revirent jamais leurs foyers.

Merevius guida le chapitre en cette période de doute. Il le reforgea telle une épée brisée, mais selon une trempe nouvelle, qu’il voulait bien plus solide que la précédente. Il réorganisa le chapitre selon le codex astartes. La traque des Déchus fut abandonnée, et le chapitre n’eut plus de rapport avec les Impardonnés. Ces derniers s’en offusquèrent et les relations entre eux et les Light Bearers devinrent au mieux tendues.

C’est durant cette période que le chapitre reçut à nouveau la visite de l’Inquisition. Meleran était un membre de l’Ordo Malleus. Il était également un membre des Illuminati. A ce titre, il avait subi la même expérience que Merevius. L’homme et l’Astartes s’entretinrent longuement. Meleran demanda au grand maître de garder le secret sur les Illuminati. En revanche, il apprit beaucoup à Merevius sur ce qu’ils avaient tout deux vécu, et ce dernier en tira de nombreux enseignements. De manière plus officielle, l’inquisiteur était venu demander au chapitre de se mettre à la disposition de l’Inquisition pour de nouveaux tests. Le chapitre fut déclaré purifié et réintégré à l’Imperium. A partir de ce jour, les Light Bearers furent liés officieusement à l’Inquisition. Parfois, les membres du chapitre sont recrutés pour des opérations spéciales dont ils ne connaissent pas exactement l’objet.

Merevius fut associé secrètement aux Illuminati. Il créa un cercle intérieur, composé des grands maîtres, quatre en tout, du grand maître de la foi et du maître du librarium. Ceux-ci seraient les seuls à connaître l’existence des Illuminati et les objectifs exacts du chapitre : la naissance du Star Child. Afin de faire perdurer cette association, le successeur de Merevius devrait résister également à une possession démoniaque comme il l’avait fait. Ainsi, tous les grand maîtres suprême des Light Bearers furent des Illuminati.

Merevius rédigea également le Code de la Pureté, le texte le plus saint pour le chapitre. Il y mit le fruit de son expérience dans le warp et de son association avec les Illuminati. Ce code énonce un ensemble de principes qui régissent depuis la vie des membres du chapitre. Il est ainsi également appelé la Règle de Merevius. Lorsqu’il repoussa le démon qui le possédait, il vit une partie de la nature réelle du chaos. Par conséquent, toute forme d’émotion et tout sentiment furent prohibés dans le chapitre. Les recrues subissent de nombreuses séances d’hypnoses et de lavages de cerveau : ils sont totalement reconditionnés et ne se rappellent rien de leur vie passé, si ce n’est un vague souvenir qu’ils méprisent la plupart du temps.

Depuis ce jour, les Light Bearers sont connus pour être des êtres froids, impassibles et distants. La plupart du temps, si leurs alliés sont heureux de les avoir à leurs côtés, ils sont également heureux de les voir repartir et d’être enfin libérés de leur présence pesante. Seul le cercle intérieur connait les véritables objectifs du chapitre, et les missions que mènent les frères recrutés pour des opérations spéciales par l’Inquisition. La traque des senseis en fait partie. Depuis plus de cinq mille ans, les Light Bearers se comportent sinon comme tout chapitre de l’Adeptus Astartes. Ils ont même écrit leur propre épopée de sang et de gloire à travers les étoiles, et les armures noires ouvragées du chapitre sont célèbres, et aussi craintes que révérées, dans des centaines de systèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: [LOY] Light Bearers (ébauche)   Lun 30 Sep 2013 - 10:00

L'histoire est originale et fait ressortir tout un pan de l'histoire de 40K qui est négligé depuis longtemps.
En même temps, même si je ne suis pas un expert ès fluff, je trouve le récit très bien intégré au jeu.
C'est sombre, baroque, secret et plutôt désespéré.

Enfin c'est plutôt bien rédigé (malgré quelques rares répétitions et fautes) et ça ne gâche rien, au contraire !

Chapeau bas Monsieur.

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castigon
Marine Devastator
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: [LOY] Light Bearers (ébauche)   Lun 30 Sep 2013 - 10:26

Puisque ça plait, la suite!

La Némésis et le rite de l’Illumination :

Dès le début, Merevius se doutait qu’un jour, Anténax finirait par revenir pour se venger de l’affront qu’il avait subit. C’est l’une des raisons qui l’amena à rédiger le Code de la pureté et à se lier avec l’Inquisition. Les frères du chapitre devraient être encore plus incorruptibles et forts pour ne pas devenir à nouveau les jouets du démon. C’est pourquoi Merevius imposa à son chapitre une discipline des plus strictes. Toute forme d’émotion fut prohibée, toute faiblesse traquée et anéantie.

Merevius était considéré comme un véritable saint, et ses paroles firent office de dogme au sein du chapitre. Il ne s’était pas trompé, Anténax ne tarda pas à refaire surface et à élaborer sa vengeance.

Le démon hante les rêves et les actes des Light Bearers depuis lors, tentant toujours de les attirer vers la corruption ou de les détruire. Il faut une volonté de fer aux frères pour ne pas succomber. Régulièrement, le démon les met à l’épreuve. Ils entendent sont appel à travers la trame de la réalité.

Le démon réapparut après la mort de Merevius. Celui-ci savait que sans lui, le chapitre serait orphelin des connaissances et de l’inébranlable volonté qu’il avait acquis suite à sa possession manquée. Il percevait, de son esprit rayonnant, la présence du démon qui se faisait de plus en plus forte à mesure que le temps passait, et toute la haine qui l’animait.

Par conséquent, avec l’aide des archivistes et des chapelains, il mit au point un processus pour réitérer ce qui lui était arrivé sur d’autres membres du chapitre : le rite de l’illumination. C’était une action extrêmement dangereuse. Merevius décréta qu’il s’agirait désormais d’un rite de passage pour tout nouveau grand maître des Light Bearers : ils devaient résister à une possession démoniaque et y survivre en restant exempt de toute souillure. Le Grand maître suprême aurait ainsi toujours la connaissance et la sagesse qu’avait acquise Merevius. Il pourrait ainsi guider le chapitre sur la voie de la rédemption, pour finalement se libérer des attentions d’Anténax.

Cependant, jamais un démon de la puissance de ce dernier ne fut utilisé lors de ce rite. Seul Merevius, être exceptionnel, même pour un space marine, avait eu la force et les ressources pour repousser une entité de cette puissance. Lorsque le précédent grand maître meurt, les aspirants subissent chacun à leur tour cette expérience. Ils sont amenés dans le dôme de la pureté. Cette salle de la Tour de Lumière dispose de sceaux qui limitent la puissance des entités invoquées. Ainsi, le rite, bien que très dangereux, l’est moins qu’une possession habituelle. Les archivistes les plus puissants du chapitre sont également là pour parer à tout débordement. Le maître de la foi prend également part au rituel, un pistolet bolter chargé pointé sur la tête de l’aspirant dans le cas où le rite échouerait. A chaque passation de pouvoir, il n’est pas rare de voir une poignée d’officier mourir mystérieusement. Cette perte est largement compensée par les connaissances, la force et la sagesse acquise par le nouveau Grand maître. Les aspirants ayant succombé sont purifiés et enterrés avec les honneurs comme s’ils étaient tombés sur le champ de bataille.

Les Light Bearers maintiennent un secret absolu sur le rite de l’Illumination. Il est à la fois ce qui leur permet de lutter encore et toujours contre Anténax, mais risque de causer un jour leur perte ou pire, leur damnation. De ceci, Merevius en avait parfaitement conscience, et il rédigea en détail la manière dont le rite devait être pratiqué. Au cours de leur histoire, les Light Bearers ont ainsi toujours été menés par un Illuminati. Cela n’a pas empêché le démon de lui mener une guerre de l’ombre, un combat entre la lumière et les ténèbres qui est au centre de toutes les croyances et des doctrines du chapitre. Voici les principaux évènements liés à la némésis du chapitre. Il s’agit là des évènements majeurs ayant impliqué Anténax. Il pèse sinon comme une menace latente sur l’esprit de tous les Light Bearers:

- 143 M36 : Anténax réapparait, et tente de corrompre le successeur de Merevius. Celui-ci ayant survécu au rite de l’Illumination, son esprit se révèle être un sanctuaire inébranlable. Le démon éructant de haine tente de trouver un moyen de corrompre le chapitre d’une autre manière.

- 456 M36 : Les Word Bearers tendent un piège aux Light Bearers sur la planète Hyrion-5 grâce à Anténax. Sur les deux compagnies engagées, 76 frères restent sur le terrain.

- 063 M37 : Le capitaine Aldan, de la 3ème compagnie, est engagé dans la croisade des mondes de Maren, dans l’ultima Segmentum. Après avoir été blessé sur le monde mort de Balaros, il remporte victoire sur victoire et se couvre de gloire.

- 108 M37 : Le grand maître du chapitre meurt dans des circonstances mystérieuses. Aldan est le principal prétendant à sa succession. Il réussit de manière brillante le rite de l’Illumination et prend la tête du chapitre.

- 128 M37- 134 M37 : Aldan est l’un des chefs les plus charismatiques que les Light Bearers aient connu. Il les mène de victoire en gloire. Cependant, sous ses ordres, les membres du chapitre perdent une partie de la rigueur qui les caractérisait. Une partie de ses membres deviennent avides de gloire. La 3ème compagnie forme une sorte de garde rapprochée autour d’Aldan. Ses membres se montrent particulièrement vertueux mais de plus en plus orgueilleux. En outre, contrairement à ses prédécesseurs, Aldan refuse tout contact avec l’Inquisition. Celle-ci se fait menaçante car les anciens pactes passés avec Merevius ne sont plus respectés. Le maître archiviste Sullan commence à soupçonner quelque chose et la contacte.

- 134 M37 : Aldan ordonne la destruction totale d’une ruche et de sa population, prétendant que cette dernière avait succombée dans sa totalité à l’hérésie. Les membres de la 3ème compagnie obéissent. Pour Sullan, le grand maître est allé trop loin. Il finit par découvrir la supercherie : Aldan est possédé par Anténax depuis le début, depuis la croisade des Mondes de Maren. C’est la puissance du démon qui lui a permis de remporter le rite de l’Illumination : l’entité a trompé les archivistes du chapitre.

- 134 M37- 136 M37 : Guerre civile dans le chapitre. Alors que l’Inquisition menace de plus en plus le chapitre, Sullan mène la plus grosse partie des Light Bearers contre la 3ème compagnie et Aldan-Anténax retranchés dans les ruines de la ruche purgée par ce dernier. La bataille est féroce. Aldan est capturé malgré sa puissance. Anténax est bannis pour la seconde fois grâce aux pouvoirs de Sullan. Les membres survivants de la 3ème compagnie, trompés, souhaitent se repentir. Selon le code de la pureté, il n’y a de repentance que dans la mort. La compagnie est reformée à partir d’éléments de la 6ème, et ces évènements sont effacés des archives du chapitre. Le secret est maintenu mais le chapitre est passé à deux doigt de la catastrophe : Aldan-Anténax cherchait en fait à provoquer un conflit entre l’Inquisition et le chapitre dont ce dernier ne se serait pas relevé.


- 456 M38 : Lors du rite de l’Illumination, Anténax lui-même vient posséder l’esprit d’un aspirant. Celui-ci parvient à résister suffisamment longtemps pour que les archivistes aient conscience de sa présence et que le maître de la foi fasse le nécessaire en donnant la paix de l’Empereur à l’aspirant. Le démon est de retour.

- 895 M38 : Alors que les Light Bearers sont engagés dans une campagne de longue haleine contre un empire ork aux côtés d’autres forces impériales, ils en voient enfin le bout et s’apprêtent à remporter une de leur plus belle victoire en prenant par surprise les lambeaux de la waaagh du big boss. C’est à ce moment que les Dark Angels surgissent et se jettent au cœur du système. Les light Bearers tentent de les devancer, mais le big boss s’enfuit et ne sera jamais rattrapé. Un déchu, manipulé par Anténax, avait été repéré sur un monde proche de la base du Big Boss. Anténax l’avait jeté au cœur de la zone de conflit et s’était arrangé pour que l’information arrive aux oreilles des impardonnés. De leur côté, l’intervention des Light Bearers retardent les Dark Angels, et ceux-ci manquent le déchu. Avant que la situation dégénère en conflit ouvert entre les Light Bearers et leur primogenitor, ils décident de quitter le système. Les relations entre les deux chapitres deviennent exécrables durant plusieurs siècles.

- 678 M39 : Les Light Bearers défont un ost chaotique sur Artaax, un monde aux abords de l’œil de la Terreur. A leur retour sur Aeron, une entité infeste une ruche qui entre en rébellion ouverte : il s’agit d’Anténax. Le chapitre purge la ruche mais le démon s’enfuit. La ruche ne s’en relèvera jamais et gît en ruine dans les déserts Sud d’Aeron.

- 345 M40 : Anténax tente de nouveau de s’immiscer lors d’un rite de l’Illumination, mais de manière moins subtile : il se sert du corps de l’aspirant comme d’une bombe psychique : seul deux participants survivent : le maître de la foi et un archiviste. 4 gardes d’honneurs, 3 archivistes et 2 aspirants chapelains succombent, leur cerveau réduit à néant.

- 154 M41 : Durant les Guerres Gothiques, les Light Bearers combattent avec fureur. Alors que le conflit touche à son terme, la force de combat Angelis Ultor fait face pour la première fois au démon incarné dans un corps matériel. Elle subit de lourdes pertes, mais le grand maître parvient à bannir le démon. Son corps est brisé : il est incarcéré dans un dreadnought.

- 999 M41 : Anténax revient lors de la 13ème croisade noire d’Abaddon le Fléau. Les Light Bearers engagés dans le conflit entendent le démon les tenter de rejoindre leurs frères corrompus, mais résistent.

- 999 M41 : des pirates orks attaquent les systèmes autour d’Aeron, affaiblissant leurs défenses. Les Light Bearers, encore engagés en bonne partie sur le théâtre d’opération de Cadia, sont obligés de disperser leurs forces. Ils ignorent qu’Anténax compte lancer une offensive de grande envergure sur Aeron.

Outre ces événements, le chapitre a participé à des milliers de bataille au nom de l’Imperium. Ils ont combattus de nombreuses menaces. Ils se sont couverts de gloire à maintes reprises, même si leur némésis est bien souvent venue la ternir. Les Light Bearer gardent un secret total sur le combat qu’ils mènent contre le démon, à la fois à l’extérieur et au sein même du chapitre. Pour eux, la légende de la lumière qu’a vu Merevius est une promesse d’espoir de rédemption, quand leur pureté sera suffisamment immaculée pour détruire Anténax à jamais. Seuls les officiers du Cercle Intérieur connaissent la réelle nature du démon. Et seul le grand maître sait que la lumière vue par Merevius dans le warp était en fait le Star Child et que les efforts du chapitre doivent toujours aller vers sa naissance. Les opérations spéciales que certaines unités du chapitre ont à effectuer pour l’Inquisition le sont en fait pour le compte des Illuminati. Mais ces unités subissent systématiquement un lavage de cerveau, et seul le grand maître est au fait de la nature de ces opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [LOY] Light Bearers (ébauche)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[LOY] Light Bearers (ébauche)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LOY- DA] Les Light Bearers (chapitre maison)
» Nécrons, 8ème Cadien et Word bearers
» [Fiche de jeu] Touhou Gensoshoku ~ Dark Purple and Light Black Entanglement
» Light painting
» [mid] US Tank Light Company

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ADEPTUS ASTARTES :: Dark Millenium :: Récits et fluff personnels :: Chapitres et Légions personnels-
Sauter vers: