ADEPTUS ASTARTES

Le forum français dédié aux Space Marines
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie

Aller en bas 
AuteurMessage
Aenar Sigvardr
Vétéran
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: [SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie   Mer 2 Jan 2013 - 20:02

Index Astartes
La Treizième Compagnie des Space Wolves
Les Wulfens

Exilés du Crépuscule

Une nouvelle force a surgi de la nuit pour contrer la Treizième Croisade Noire d’Abaddon. De petites bandes de guerriers d’élite ont été aperçus ça et là, se jetant sur les serviteurs du Chaos en faisant preuve d’une sauvagerie animale annoncée par leur apparence bestiale. On ne compte plus les occasions où les armées impériales assiégées n’ont dû leur salut qu’à l’intervention de ces bandes, mais toutes les tentatives d’entrer en contact avec elle se sont soldées par des échecs.

Origines :

La légende raconte qu’il y a bien longtemps, les Space Wolves comptaient treize Grandes Compagnies. Au cours des festivités dans le Hall du Grand Loup, une place d’honneur a toujours été réservée au seigneur de la dernière d’entre elles. Il ne l’a pourtant pas honorée de sa présence depuis l’époque où Russ lui-même menait ses loups au combat. Si les récits à ce propos sont contradictoires, une chose est sûre : les membres de la Treizième Compagnie connurent un destin différent de celui du reste du chapitre, victimes de la Malédiction du Wulfen.
Les origines de la Treizième Compagnie remontent aux premiers jours de l’Imperium, lorsque l’Empereur eut réuni ses Primarques et qu’il leur eût confié leurs légions. La sixième, celle des Space Wolves bâtie à partir du patrimoine génétique de Leman Russ, reçut un gène unique : le Canix Helix, La Marque du Loup, qui différenciait les Space Wolves des autres Space Marines en les investissant des sens des loups prédateurs de leur monde natal, Fenris. Mais ce don eût son coût : la Malédiction du Wulfen. Les Marines ayant la malchance d’y succomber dégénèrent rapidement en parodies déformées et sauvages de leurs frères d’armes. La plupart du temps, la transformation survenait au cours de leur entraînement, mais elle pouvait aussi se produire des années plus tard dans l’enfer des combats. Le procédé de développement très strict employé par les Space Wolves leur permet de s’assurer que de tels cas soient détectés et jugulés le plus tôt possible, mais à l’époque de la Grande Croisade, alors que l’Empereur et ses légions conquéraient la galaxie au nom de l’Humanité, les frères atteints par la Malédiction étaient regroupés au sein de la Treizième Compagnie afin de tirer parti de leur incroyable férocité, mais aussi parce qu’il était plus aisé de les contenir, dans le plus grand intérêt du reste de la légion.
Si l’on sait aujourd’hui que la Treizième Compagnie accompagna Russ dans la Grande Croisade, le détail des campagnes auxquelles elle prit part est à jamais oublié. Seuls les noms de quelques actions d’éclat demeurent dans les archives : la Bataille du Premier Siège de Methrix, celle des Plaines de Mo-Shan, la Chute de Paramours au Détroit de Morphée, la Traversée Stellaire du Bourreau…
Le destin de la Treizième Compagnie est le sujet de nombreuses légendes, et les Space Wolves eux mêmes auraient sans doute du mal à dire lesquelles sont les plus proches de la réalité. En fait, il est probable que chacune contienne une part de vérité, mais qu’aucune ne soit entièrement véridique.
Certaines sagas des Space Wolves sont tues aux oreilles des étrangers et ne sont contées par les Prêtres Loups qu’au cours des cérémonies les plus sacrées. Si le Chapitre accepte de raconter son histoire, en particulier pour faire état de son long et glorieux passé, il est des sujets qu’il n’abordera jamais et qui apporteraient la mort à quiconque essaierait de s’en enquérir.
La saga appelée « La Guerre des Géants » serait un rapport de la chute de Prospero, l’un des conflits qui mit le feu aux poudres aux premiers jours de l’Hérésie d’Horus. Les Space Wolves avaient reçu l’ordre d’attaquer leurs frères d’armes, les Thousand Sons, et de les forcer à rendre des comptes quant aux actes de sorcellerie entrepris par leur Primarque Magnus le Rouge. La saga raconte que la Treizième Compagnie fut le fer de lance de l’attaque terrestre, dont la férocité brisa les lignes des renégats, permettant au reste de la légion d’établir une tête de pont. Au plus fort de la bataille, Magnus ouvrit un portail dimensionnel afin d’échapper à la destruction perpétrée par les Space Wolves, mais Russ ordonna à la Treizième Compagnie de prendre en chasse les fuyards. C’est ainsi qu’ils quittèrent l’univers des hommes pour ne jamais plus y revenir.
D’autres sources suggèrent que la disparition de la Treizième Compagnie ne survint pas avant la fin du Siège du Palais de l’Empereur, qui vit la défaite du Maître de Guerre Horus et la déroute des légions renégates vers l’œil de la Terreur. Par la suite, Roboute Guilliman, le Primarque des Ultramarines, chercha à consolider les forces de l’Humanité. En revanche, le fier et têtu Primarque des Space Wolves, Leman Russ, souhaita qu’il ne soit accordé aucun répit aux renégats afin de les empêcher de s’établir confortablement dans l’œil de la Terreur, ce qui impliquait une contre attaque immédiate. Malgré l’opposition de Guilliman et de Dorn, il est possible que Russ ait ordonné à sa Treizième Compagnie de pourchasser Abaddon, le lieutenant d’Horus, et de ramener sa tête comme trophée devant l’Empereur. Une théorie moins valorisante pour les Space Wolves veut que la Treizième Compagnie ait lancé la chasse de sa propre initiative, et les plus courageux suggèrent même qu’elle était corrompue par le Chaos depuis le début et qu’en disparaissant, elle a voulu rejoindre les rangs des renégats.
Etant donné la rareté des informations, ces éléments ne sont guère mieux que des légendes et l’apparition soudaine de la Treizième Compagnie depuis l’œil de la Terreur en ces temps de grand danger aurait tendance à confirmer l’hypothèse qu’elle se lança à la poursuite des renégats…
Une autre légende fait état de la disparition de la Treizième Compagnie à travers un Portail Spectral eldar, même si dans ce cas l’histoire parle plutôt des Wolf Brothers. Il ne reste que peu d’informations sur l’identité de ce groupe, mais les données récupérées suggèrent que ces Wolf Brothers seraient un chapitre successeur des Space Wolves dissout à cause de son instabilité génétique. Un passage du Calleria parle de Wolf Brothers poursuivant des eldars à travers un portail mystique duquel ils ne réapparurent jamais. La similitude entre cette légende et les autres laisse à penser qu’une partie de la vérité se cache quelque part entre ces lignes, mais nous n’en saurons sans doute jamais plus.
La seule chose sûre à propos de la disparition de la Treizième Compagnie est que, depuis cette époque, les Space Wolves n’ont plus jamais eu de treizième compagnie et aucun Seigneur Loup n’a porté le symbole du Wulfen comme emblème de sa Grande Compagnie.

Monde Natal

Inutile de s’attarder ici sur Fenris, l’inhospitalier et enneigé monde dont sont issus les Space Wolves. En outre, rien ne permet de dire si la Treizième Compagnie a trouvé un refuge au sein de l’œil de la Terreur. Il est certain que le Canix Helix s’est révélé être un élément vital dans la survie de la Compagnie dans un milieu si hostile. En outre, certains pensent que la Malédiction du Wulfen serait une forme de défense contre l’influence du Chaos. Il ne fait aucun doute que les Wulfens ont foulé le sol de nombreux mondes démons qui auraient rendu fou n’importe quel Space Marine issu d’un autre chapitre. Quoi qu’il en soit, on ne sait s’ils se sont accordés le temps d’établir quelque part une base permanente, mais cela reste peu probable car étranger à leur nature.

Doctrine de Combat

A ce jour, seule une poignée de rapports fait état des affrontements au cours desquels la Treizième Compagnie, récemment réapparue, a joué un rôle. A chaque fois, ses guerriers ont attaqué sans prévenir, s’enfonçant profondément dans les lignes ennemies avant de délivrer un assaut dévastateur. Il a été observé que les armées de la Treizième Compagnie préfèrent attaquer de nuit afin de tirer au maximum profit de l’élément de surprise, mais même en plein jour, leurs embuscades et manœuvres d’infiltration se sont plusieurs fois révélées décisives lors de la dernière Croisade Noire lancée par Abaddon.
Les guerriers de la Treizième Compagnie sont légèrement équipés. On ne les a jamais observé faire usage de transports de troupes, ce qui n’a rien de surprenant puisque s’agissant de spécialistes de l’infiltration, l’usage de véhicules serait inutile et même pénalisant.
L’équipement de la Treizième Compagnie est standard, voire primaire par rapport à une force conventionnelle de Space Wolves. Chaque guerrier possède plusieurs armes allant du bolter à la simple hache primitive, la plupart ayant été récupérées parmi les forces du Chaos ou transformées de telle sorte qu’elles en semblent corrompues. Il ne fait aucun doute que certains membres de la Compagnie portent des pièces d’armure acquises sur les corps des renégats, un blasphème que l’Ordo Malleus cherchera définitivement à faire expier une fois la crise résolue. En fait, un certain nombre d’Inquisiteurs a d’ores et déjà appelé la Treizième Compagnie à rendre des comptes. Parmi eux se trouvent des radicaux et des puritains persuadés que ces Marines ont choisi de combattre le Chaos avec ses propres armes.

Organisation


Une Grande Compagnie conventionnelle des Space Wolves est constituée autour d’un noyau de Chasseurs Gris, des guerriers expérimentés capables de remplir n’importe quel rôle sur le champ de bataille. Pour les soutenir, les Longs Crocs fournissent la puissance de feu nécessaire, tandis que les meutes de Griffes Sanglantes sont constituées de jeunes guerriers avides de combats afin de prouver leur valeur. A la tête de la Grande Compagnie se trouve un Seigneur Loup accompagné de sa suite de Gardes Loups, des combattants accomplis constituant la chaîne de commandement. L’armée peut faire appel à un certain nombre de soutiens prenant la forme de divers véhicules blindés, de Dreadnoughts, de transports, de motos ou de Land Speeders.
A de nombreux points de vue, la Treizième Compagnie se démarque de l’organisation classique des Grandes Compagnies, et chacune de ces différences peut s’expliquer par les circonstances de sa disparition.
Le noyau de l’armée est constitué des meutes de Tueurs Gris, qui remplissent un rôle similaire à celui des Chasseurs Gris, bien que chaque Tueur soit le loin un combattant plus expérimenté que son équivalent Chasseur. Ceci n’est pas surprenant dans le mesure où l’absence de nouvelles recrues rend impossible la constitution de Gardes Loups, sans quoi il n’y aurait plus aujourd’hui de Tueurs Gris. Pour compenser, la Treizième Compagnie a adopté une organisation spécifique, séparant ses guerriers en meutes spécialisées se soutenant les unes les autres, à la manière de loups en chasse. Le noyau de ces forces constitue l’équivalent de troupes d’élite de la plupart des autres armées.
De même que les Tueurs Gris ne connaissent pas le grade de Garde Loup, il n’y a pas de Griffes Sanglantes dans leurs meutes. On peut deviner qu’après la disparition soudaine de la Compagnie, soit ces derniers ont péri, soit ils ont intégré les rangs des Tueurs. Et aucun sang neuf ne leur a jamais été insufflé depuis…
Bien que tous les Space Wolves de la 13ème Compagnie soient devenus les égaux de n’importe quel Garde Loup, les Griffes Tonnerre ont conservé un équipement axé sur le corps à corps. Sauvages et impitoyables, ils n’en demeurent pas moins nobles et stoïques dans l’accomplissement de leur mission. Les meutes de Tueurs Gris forment le cœur des armées de la 13ème Compagnie. Ce sont des guerriers endurcis qui se battent depuis des millénaires et sont devenus aussi expérimentés qu’un mortel puisse l’être. Ces hommes supportent la Malédiction du Wulfen depuis des siècles et elle leur a permis de survivre aux pires tourments que l’œil de la Terreur a mis sur leur route. Déjà sages et versés dans l’art de la guerre alors que l’Imperium était encore jeune, les Longs Crocs de la 13ème Compagnie demeurent pour elle la voix de la raison comme ils le sont dans le reste du chapitre. Leur rôle est d’assurer un tir précis et dévastateur un tir précis et dévastateur de bolts à gros calibre ou de laser en couverture de leurs frères.
Certains des gradés commandant les Space Wolves ont également disparu parmi la Treizième Compagnie. A part le Seigneur Loup, seuls les Prêtres des Runes et les Prêtres Loups ont subsisté. On pense que cela est dû au fait que les pertes subies n’ont pas pu être remplacées faute de formation appropriée et de ressources. Cela soulève une question intéressante concernant les Prêtres des Runes, des individus dotés de capacités psychiques que la Compagnie semble maintenir en nombre suffisant parmi ses rangs sans difficulté. A l’évidence, l’œil de la Terreur a quelque influence sur elle, dotant subitement certains guerriers de capacités psychiques.
Toutefois, les meutes qui se démarquent le plus de l’organisation classique des Space Wolves sont celles des Wulfens. Ces derniers sont des prédateurs aguerris qui se jettent sur leurs proies dès qu’ils les ont repérées. Pour l’instant, on ne sait pas si les meutes de Wulfens constituent des formations fixes ou au contraire sont formées à mesure que les guerriers de la Treizième Compagnie succombent à la Malédiction.
Le premier rapport faisant état d’une communication directe entre les forces impériales et la Treizième Compagnie eut lieu au cours du raid contre le Poste d’Observation d’Ormantep. Parmi les survivants, un Psyker assermenté affecté à des Kasrkin déclara avoir presque été décapité par un Wulfen avec lequel il tentait de communiquer, et il ne dut son salut qu’à l’intervention d’un des chefs de la Treizième Compagnie. S’il est évident que les Wulfens sont très efficaces en combat rapproché, il est également clair qu’ils sont aussi dangereux pour l’ennemi que pour les troupes impériales.
L’Inquisiteur Asmorales a souligné que la Compagnie qui disparut il y a dix mille ans devait faire la taille d’un chapitre actuel de Space Marines, étant donné l’importance des légions de la Première Fondation. Or depuis, seule une poignée de membres de la Treizième Compagnie a été aperçue, c’est pourquoi l’Inquisiteur pense que la majorité d’entre eux sont demeurés au sein de l’œil, qu’ils y aient péri ou qu’ils y soient retenus par une mission dont eux seuls connaissent l’existence. Il n’est pas non plus impossible que la Treizième Compagnie soit divisée en un certain nombre de contingents combattant les forces du Chaos, chacun sous la houlette d’un Seigneur Loup répondant aux ordres d’un unique individu qui pourrait être amené à se révéler lors du conflit en cours.
Tout ce que l’on sait est que le Seigneur Loup, au moment de la disparition de la Treizième Compagnie, se nommait Jorin Bloodfang.

Croyances

La Treizième Compagnie est réapparue en un temps de grand péril pour l’Imperium, et elle s’adonne à une campagne sans merci contre Abaddon, faite d’embuscades et de manœuvres d’infiltration. Il semble évident qu’elle soit engagée dans une interminable chasse contre le Fléau, comme l’avait ordonné Russ selon la légende. Le fait que cela dure depuis plus de dix mille ans est la preuve indubitable de leur persévérance, même si personne ne peut dire combien d’années se sont écoulées pour eux au sein de l’œil de la Terreur.
Il reste également à savoir quel accueil Logan Grimnar, l’actuel Loup Suprême des Space Wolves, réservera aux Wulfens. La Treizième Compagnie disparaîtra-t-elle à nouveau à la poursuite d’un nouvel objectif, ou cherchera-t-elle à réintégrer les rangs des Space Wolves? Certains affirment que les Wulfens ont passé trop de temps dans les Royaumes du Chaos, et que seul un diktat inquisitorial pourrait leur permettre un retour dans l’Imperium. Evidemment, il n’est pas impossible que les Space Wolves, réputés pour leur farouche sens de l’indépendance vis-à-vis des institutions impériales, s’opposent à toute censure faite à l’encontre de leurs anciens frères de sang. Quoi qu’il en soit, avec l’invasion d’Abaddon battant son plein, voici le genre de conflits interne dont l’Imperium préférerait se passer.

Patrimoine génétique


On sait aujourd’hui que c’est le Canis Helix qui est responsable de la condition des Wulfens, mais il est également possible que ce soit cette même force sauvage de la nature, présente en chaque Space Wolf, qui ait permis à la Treizième Compagnie de résister des millénaires durant à la corruption des Puissances du Chaos.
Ce que l’on ne sait pas et qui reste à déterminer concerne le degré d’imprégnation de leur patrimoine génétique par l’Œil de la Terreur. Beaucoup s’appuient sur l’apparence bestiale des Wulfens et l’utilisation de matériels pris aux renégats pour clamer l’évidence de leur corruption, tandis que d’autres défendent leurs méthodes en expliquant qu’elles leur sont dictées par la plus haute des nécessités.
Les meutes de Wulfens sont souvent conduites au combat par des Prêtres Loup, dont on peut deviner qu’ils jouent un rôle vital pour contrôler les excès générés par la Malédiction. Ce sont les garants du patrimoine génétique que leur a transmis Russ, et il semble qu’ils soient les seuls à pouvoir calmer un Space Wolf succombant à l’appel du Garou. Ils jouent donc le rôle de gardiens en menant les meutes de Wulfens à la bataille et en les apaisant entre deux combats sanglants.
L’Adeptus Mechanicus est sans doute particulièrement désireux d’examiner le patrimoine génétique d’un Wulfen tué au combat, mais à ce jour il n’en a jamais eu l’occasion. Mais s’il venait à trouver quelque impureté, on ne peut qu’imaginer quelle serait la véhémence de la réaction impériale, et quel serait le parti pris par les Space Wolves…

Cri de Guerre

Les légendes parlent de l’effroyable hurlement des Wulfens, que des oreilles mortelles entendent pour la première fois depuis dix mille ans. Des témoins ont rapporté que ces hurlements ont un effet dévastateur sur le moral de l’ennemi, et peuvent même rendre les troupes amies plutôt nerveuses.

White Dwarf n°120 d'avril 2004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Technaugure
Techno-Barbare
avatar

Messages : 2677
Date d'inscription : 29/11/2011
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: [SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie   Mer 2 Jan 2013 - 20:43

Très intéressant.
Je voyais la 13ème comme un ramassis de Loups Garous, chose qu'elle n'est pas !
Merci.

_________________
En orange je modère, sinon je discute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galthan Ironsturm
Archiviste de la Ière Légion
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Roazhon

MessageSujet: Re: [SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie   Jeu 3 Jan 2013 - 11:15

Technaugure a écrit:
Très intéressant.
Je voyais la 13ème comme un ramassis de Loups Garous, chose qu'elle n'est pas !
Merci.

Et non Technau' ce n'est pas une compagnie de reclus...

Merci au "Loup des Enfers" pour ces lumières Wink

_________________
Ne me forcez pas à écrire en orange ...

"Jamais n'oublie, jamais ne pardonne."
Cri de guerre des Dark Angels.
Nouveau Forum sur les Dark Angels suivez le lien ci-dessous
http://darkangelsforum.fr-bb.com/
Travaux en cours :
1-La Guerre de Badab.
2-Les Dark Angels et les "Impardonnés"

O, Noble Maîtres de l'Astartes, venez inscrire dans le marbre du Palais de Terra le glorieux nom de votre Chapitre.
Une éternité de guerres, l'Amas de Stamos a besoin de vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenar Sigvardr
Vétéran
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: [SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie   Ven 4 Jan 2013 - 12:18

Le raid sur Ormantep

Le treizième jour de Secondus de l’année impériale 999.M41, le Haut Commandement du secteur cadien perdit le contact avec le monde d’observation Ormantep, une planète minière peu peuplée située aux abords du système cadien. Sa proximité avec la Porte Cadienne en avait fait un avant-poste idéal d’observation, doté d’un canal télépathique fixé sur les abords de la Porte et protégé par une compagnie de Kasrkin.

L’attaque qui détruisit la station fut soudaine et seule une pognée de survivants en réchappa. Un unique astropathe agonisant parvint à lancer un appel à l’aide capté par un croiseur impérial situé dans les environs.

Les attaquants étaient une petite compagnie d’élite de la Black Legion, ils massacrèrent les défenseurs avec méthode et brutalité, déterminés à éliminer le Chœur des Astropathes à l’abri dans le bastion principal. Les Kasrkin leur opposèrent une défense héroïque qui les retint pendant plusieurs heures, avant qu’un allié totalement imprévu ne leur vienne en aide.

Alors que les renégats s’approchaient des barricades érigées à la hâte autour du bastion principal, les survivants rapportent que la nuit s’illumina d’un halo étrange, mais dont il était impossible de localiser la source. Les renégats ralentirent leur attaque, jetant des regards dans toutes les directions lorsque leur arrière-garde fut enveloppée par la brume. Ils se mirent alors à vider leurs chargeurs au jugé contre un ennemi que les Kasrkin ne pouvaient qu’à peine discerner.

En quelques minutes seulement tous les renégats étaient morts sans exception, et les défenseurs trouvèrent leurs corps sauvagement massacrés, comme s’ils avaient été victimes de puissantes mâchoires ou de sauvages coups de griffes. La seule et unique preuve tangible de ces attaquants plus que mystérieux était les enregistrements vocaux, distordus et de mauvaise qualité, des hurlements qui emplirent le complexe quelques minutes avant l’attaque des Marines du Chaos.

+++++++++++

L’Ours revêtira
Le manteau du gardien,
Reviendront alors les Frères Perdus
Dans les royaumes de l’Homme ;

Le frère tuera le frère
Comme à l’aube des temps,
Les Garous impassibles
Leur tâche gravée dans la pierre ;

Le Fils du Traître dévastera
D’abord la Porte, puis le Palais,
Les Enfants de Russ se dresseront
Ou mourront méprisés pour toujours ;

Il est temps, Puissant Loup :
Ta chasse touche à sa fin,
Proche est ta proie,
Retentira ta saga pour les siècles à venir.

Prophétie de Frode

+++++++++++++

Les Wulfens


Les fragments sont extraits de « l’Avènement de l’Homme » par Dionerius, M31

…Parmi eux se trouvaient des compagnies de créatures sauvages, leur bestialité féroce surpassait même en cruauté celle des sauvages Fils de Russ. Les Space Wolves les appelaient Wulfens, il leur arrivait aussi de parler de la Treizième Compagnie. Leurs yeux brillaient d’un feu sauvage, ils avaient l’air fébrile, voire malade, malgré leurs bras puissants couverts de tatouages. Ils semblait capables de déchirer un homme en deux, grâce a leurs crocs ou leurs griffes. Méprisant les armes de tir, ils marchaient sur leurs ennemis comme des bêtes sauvages, se glissant dans l’ombre pour chasser la nuit à la lueur de la lune. Parfois les capitaines disaient que les Wulfens étaient commandés par Hirkon Grail ou Jorin Bloodfang, l’un remplaçant peut-être l’autre après sa mort.

Fragment II

Au cœur même du désastre de terra, il régnait une grande confusion parmi les loyaux serviteurs de l’Empereur, ils avaient perdu leur maître et se retrouvaient comme des chevaliers sans roi.[[Texte Manquant]] Des voix s’élevèrent pour dire ce que beaucoup pensaient, il fallait traquer les traîtres pour leur faire payer le malheur qu’il avaient provoqué. La voie de Russ s’éleva au-dessus du lot [[Texte Manquant]] mais Guilliman et Dorn refusèrent ses conseils. Entrer dans l’Occularis Terribilis risquait d’apporter le désordre dans les légions survivantes, et l’humanité serait alors vulnérable aux extraterrestres et aux apostats. On dit que Russ, comme c’était souvent le cas, n’en fit qu’à sa tête et envoya les Wulfens à la poursuite d’Abbadon et de ses serviteurs. D’autres dirent que la treizième compagnie lança la poursuite de son propre chef, comme des chiens de chasse qui n'écouteraient pas les cris de leur maîtres. D’autres affirment que les Wulfens auraient été corrompus par les dieux ténébreux et avaient été invités à les suivre dans les limbes.

Fragment III

Et on entendit plus jamais parler des Wulfens, ils disparurent dans le Warp et furent perdus pour le genre humain. On raconte que sur Fenris, le monde d’origine des Space Wolves, les loups d’Asaheim eurent connaissance de la fin des Wulfens et que des meutes de millier de loups s’assemblèrent devant les portes de la forteresse-monastère des Space Wolves, jusqu’à ce que chaque loup de la planète soit présent. Et là, la meute grise se mit à hurler à la mort pendant cent nuits avant que chaque meute ne se mette en route vers son territoire respectif.

White Dwarf n° 73 Mai 2000

++++++++++++++

TRANSMIS PAR : Avant-poste de Tethrock Quay
RECU PAR : Les Maîtres Secrets des Ordos de Tessera
DESTINATION : Nemesis Tessera – Cellule Omicron
DATE : 3384999.M41
CANAL ASTROPATHIQUE : 0401/7PDG9803
REF : OrdH/475w/Abomintatus
AUTEUR : Seigneur Inquisiteur Fyodor Karamazov
OBJET : Déclaration Extremis Diabolus – Excommunicate Maleficarum


Seigneurs de l’Inquisition,

Je vous présent une demande formelle de déclaration d’Extremis Diabolus pour les très hérétiques guerriers agissant dans le système de Subiaco Diablo et l’espace environnant. Remplissant tous les critères de malveillance décrits dans le Liber Heresius, et ne montrant pas la révérence que l’on est en droit d’attendre des sujets du Très Saint Empereur de l’Humanité, ces abominations ont sans doute lié pacte avec les Puissances de la Ruine et méritent plus que tout autre le complet et juste courroux des Très Saints Ordres de l’Inquisition.

1 – Les témoignages concernant ces féroces guerriers (ressemblant étrangement aux Space Wolves de l’Adeptus Astartes, autre organisation qu’il conviendra d’interroger le moment venu) décrivent tous des traits bestiaux et une extrême sauvagerie. Ces mutations étant le signe évident de quelque commerce avec les Puissances de la Ruine, elles prouvent que l’âme de ces renégats est corrompue au-delà de toute rédemption.

2 – Bien qu’un subterfuge grossier ait été mis en œuvre pour les faire ressembler aux guerriers protégés par la sainte armure énergétique, certains d’entre eux ont l’audace de révéler leur véritable allégeance en portant des pièces d’armure semblables à celles que portent les légions des Puissances de la Ruine. Un tel blasphème ne saurait être toléré et l’insulte faîte au Très Saint Empereur de l’Humanité ne saurait être lavée que dans le sang.

3 – Les motivations de ces guerriers demeurent obscures, quoique sans aucun doute sinistres. Comment croire à une coïncidence lorsque des mutants armés par les Puissances de la Ruine apparaissent dans l’espace impérial, se livrant au pillage et au meurtre au moment même où le traître Abaddon revient commettre force massacres ? Un tel enchaînement de faits ne peut être le fruit du hasard, et démontre au contraire une terrible concertation. Sont-ils l’avant-garde de sa horde maléfique, ou sont-ils apparus pour remplir un objectif encore inconnu ? Quel que soit leur but, il est clair pour moi qu’ils doivent être arrêtés.

Les savants et les logisticiens ont établi que les mouvements de ces renégats suivaient un schéma bien défini, et en ont conclu qu’ils ont mis sur pied une série de viles opérations dans les ruines d’Arigota sur Subiaco Diablo même. En conséquence, j’ai mobilisé une mission de l’Ordre de Notre Dame des Martyres sous les ordres de la Chanoinesse Sofia de Praxedes et ai notifié au cardinal local mon intention de réquisitionner ses Arco-flagellants et ses Machines de Pénitence.

Justice sera faîte et la Colère de l’Empereur s’abattra sur ces renégats par le fer et le feu.

White Dwarf n°120
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SW] Index Astartes XIIIème Grande Compagnie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ADEPTUS ASTARTES :: Dark Millenium :: Récits historiques et officiels :: Adeptus Astartes :: Space Wolves-
Sauter vers: